Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Île-de-France > Visite préopératoire de l’infimière de bloc au patient
Île-de-France
20 décembre 2011

Visite préopératoire de l’infimière de bloc au patient

1. Le porteur du projet

Coordonnées complètes
Maison de santé Saint Jean de Dieu
Établissement de santé, statut juridique associatif
19 rue Oudinot
75007 Paris

Coordonnées complètes et fonction du contact
Hélène LACLUQUE, responsable de blocs opératoires
Tél. 01 40 61 11 30
Courriel : h.lacluque[@]clinique-stjeandedieu.com

2. Le contexte

L’origine
Les professionnels de la clinique Saint Jean de Dieu font vivre au quotidien les valeurs portées par l’Ordre de Saint Jean de Dieu, valeurs d’hospitalité, de qualité et de respect.

Ainsi, la visite préopératoire de l’infirmière de bloc au patient est née dans le cadre de la réflexion permanente menée par les professionnels de l’établissement sur l’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients et la personnalisation de leur accueil.

De plus, certains patients ont manifesté, dans leur questionnaire de sortie notamment, une réelle appréhension vis-à-vis du bloc opératoire, notamment à cause de l’absence de repères.

Enfin, le bien-être du patient ne pouvant être dissocié de celui des personnels le prenant en charge, ce projet répondait également à une volonté de la responsable de blocs opératoires d’améliorer la qualité de vie de ses équipes au travail. Le contact est essentiel au métier d’infirmier.

Or, au bloc opératoire, l’échange, la connaissance des patients pris en charge sont limités. La responsable des blocs opératoires et son équipe d’infirmières ont donc travaillé ensemble à pallier à ce manque ressenti.

La finalité
La finalité de ce projet est tout d’abord de favoriser le bien-être des patients lors de leur hospitalisation et des professionnels dans leur travail. Il vise à stimuler la richesse humaine qu’est l’échange entre les patients et les professionnels les accompagnant dans la maladie.

Il permet également le décloisonnement des services, et ce, au bénéfice des patients comme des professionnels. Il s’agit de faire perdurer les échanges préopératoire, per opératoire et postopératoire entre le patient et les équipes soignantes.

Les améliorations attendues concernent donc autant le patient que les professionnels, ces derniers étant alors d’autant plus disponibles pour une prise en charge de qualité, humaine et individualisée.

Les patients qui bénéficient de cette visite sont les adultes dont les interventions sont lourdes.

Une réflexion est actuellement menée pour étendre ces visites aux enfants, accompagnés de leurs parents, notamment les enfants IMC.

La description du dispositif
Le dispositif consiste à organiser une visite de l’infirmière de bloc opératoire qui prendra en charge le patient pour son intervention. Elles sont réalisées la veille de l’intervention ou le matin même selon l’heure de passage du patient.

L’infirmière de bloc opératoire se rend dans la chambre du patient, s’il accepte :

  • Elle se présente et indique au patient que ce sera elle qui l’accueillera lors de son arrivée au bloc. Elle est volontairement habillée en tenue de bloc opératoire (pyjama à usage unique, charlotte) afin que le patient puisse bien l’identifier.
  • Elle présente le bloc opératoire, en commençant par préciser que le bloc opératoire de notre établissement se situe au 4ème étage et bénéficie donc de la lumière du jour.
  • Elle explique alors le déroulement de sa future prise en charge en détaillant l’arrivée du brancardier et en l’illustrant par une photographie de l’équipe des brancardiers. En effet, un book de photographies du bloc opératoire et de ses équipes soignantes a été créé spécifiquement comme support de cette visite. L’infirmière montre ensuite au patient une photographie de l’ensemble de l’équipe paramédicale du bloc opératoire (infirmières de bloc et de salle de réveil). Elle commente le déroulement de l’intervention, notamment l’anesthésie et le passage en salle de réveil.
  • Elle demande au patient s’il souhaite avoir davantage de détails sur la description des salles opératoires, l’organisation du bloc opératoire, la gestion du matériel. Si le patient le souhaite, elle lui montre des photographies de salles opératoires vides, du service de stérilisation …
  • Elle propose au patient d’appeler l’un de ses proches lorsque l’intervention sera terminée et prend dans ce cas le numéro de la personne à contacter.
  • L’infirmière trace cette visite sur une fiche spécifique en notant notamment les données médicales recueillies, l’état psychologique et émotionnel du patient.

Cette fiche est reportée ensuite par la responsable de bloc opératoire dans un tableau de suivi. Si nécessaire, ces informations sont transmises aux autres professionnels (brancardier, praticien).

Les acteurs
Hélène LACLUQUE, responsable de blocs opératoires, et son équipe d’infirmières de bloc opératoire (groupe de travail spécifique)

Vincent GERBIER, responsable des systèmes d’information, pour la réalisation technique du book

Les chirurgiens de l’établissement, pour leur adhésion au projet

Les axes prioritaires
Ce projet vise à inciter les professionnels de santé à s’impliquer dans la promotion des droits des patients accueillis dans l’établissement et promouvoir la bientraitance et la qualité de service. En instituant cette visite préopératoire, les infirmières de bloc opératoire participe à la promotion du respect, du bien-être du patient et de leur droit à l’information sur leur prise en charge. Cet entretien tient en effet à rassurer, mettre en confiance le patient et répondre à ses interrogations.

3. Le réalisation

La mise en oeuvre
La volonté des équipes de bloc opératoire (responsable et infirmières) a été déterminante dans la mise en œuvre de ce projet. Les équipes ont été moteur dans la réorganisation des plannings que nécessitait ce projet pour notamment permettre aux infirmières de rencontrer les patients entrant à la clinique dans l’après-midi.

Cette volonté a été aussitôt renforcée par l’adhésion de l’ensemble des professionnels impliqués à ce projet centré sur la qualité de la prise en charge des patients opérés dans l’établissement. Les chirurgiens ont tous donné leur accord pour que les infirmières de bloc opératoire puissent rencontrer leurs patients avant l’intervention. Les personnels des services d’hospitalisation ont également fait preuve d’une réelle complicité en organisant leur planning d’accueil et de soins de façon à faciliter cette visite.

Enfin très rapidement, les infirmières de bloc opératoire ont été encouragées par le retour très positif qui leur a été fait par les patients rencontrés (lors de l’entretien, dans les questionnaires de sortie et dans les courriers de remerciements).

A cela s’est ajouté, l’expérience personnelle que cela a représenté pour elles dans la manière de se positionner par rapport à leur métier et à l’humanisme que cette visite apportait à leur prise en charge du patient.

Quelques difficultés ont néanmoins pu être rencontrées, notamment concernant le décloisonnement entre le plateau technique et les services d’hospitalisation impliqué par ce projet. Les infirmières de bloc opératoire ont, au début, été perturbée par cette nécessaire transversalité et ce changement dans le rapport qu’elles entretiennent avec le patient. Cela a vite été surmonté par un accompagnement de la responsable de bloc opératoire lors des premières visites réalisées par les infirmières et un soutien constant.

D’autre part, la réalisation du book de photographies du bloc opératoire a nécessité un travail approfondi afin de susciter un réel échange entre le patient et les infirmières. Il a également été compliqué de choisir des photographies, reflétant la réalité du bloc tout en rassurant le patient. Il a alors été choisi de présenter systématiquement des photographies des équipes du bloc opératoire mais de laisser le choix au patient de voir des photographies plus techniques (salles, stérilisation).

Ces visites ont été pensées de façon à solliciter les patients, les faire participer à leur prise en charge. Leur parole est recherchée. Le patient est invité à s’exprimer, à formuler ses angoisses, à poser des questions, qu’elles soient médicales, organisationnelles, émotionnelles.

Le calendrier
- Réflexion et implication de tous les acteurs par le groupe de travail : septembre à décembre 2007

  • Élaboration du contenu de l’entretien et des supports
  • Demande à chaque chirurgien son aval pour que les infirmières de bloc rencontrent leurs patients avant l’intervention
  • Présentation du projet en CME pour validation
  • Information de chaque référent infirmier des étages d’hospitalisation Mise en œuvre (formation, accompagnement des équipes) : 1er semestre 2008 Réalisation effective et systématique : 2ème semestre 2008

Comment et combien ?
Les coûts et moyens impliqués dans ce projet sont surtout des coûts exprimables en ETP : réflexion autour de la réalisation du projet, réorganisation de plannings, récupération des heures supplémentaires réalisées par les infirmières. La réalisation du book et des fiches de traçabilité peuvent également être ajoutés.

Pour dégager ces moyens, notamment en temps et disponibilité du personnel, le soutien de la direction et la motivation des infirmières elles-mêmes ont été déterminants.

La communication
- Action remarquée par les experts lors de la certification V2 : repris dans le résultat de la certification V2 (disponible sur le site de la HAS, Platine, le site internet de la clinique, l’intranet).

  • Information diffusée aux patients via le site internet de la clinique

4. Et après

Les résultats
Cette visite des infirmières de bloc permet d’établir une relation de confiance réciproque en permettant au patient de se projeter, via le book, dans cet environnement qui leur est inconnu. Le bloc opératoire véhicule en effet une image mystérieuse et donc inquiétante.

Les patients sont, dans un premier temps, surpris d’une telle démarche, et, très vite, rassurés par cette visite qui rend leur future prise en charge au bloc opératoire concrète et humaine. Ils peuvent alors mettre un visage sur l’infirmière qui les accueillera, être assurés de leur professionnalisme.

Les infirmières de bloc opératoire abordent leur métier différemment, et cette valorisation via un contact accru leur permet d’être d’autant plus à l’écoute des besoins du patient.

La transposition d’un tel projet est envisageable dans l’ensemble des établissements disposant d’un bloc opératoire. Les limites de la mise en œuvre quotidienne de ce projet peuvent être l’activité du bloc opératoire et des effectifs réduits. Les conditions nécessaires restent la volonté et l’adhésion des professionnels impliqués, la disponibilité des infirmières de bloc opératoire, et le soutien de la hiérarchie.

Évaluation et suivi
Les questionnaires de sortie remis à chaque patient permettent une évaluation constante, notamment via les items concernant le bloc opératoire (accueil, sentiment de sécurité). Par exemple, une patiente a tenu à souligner dans son questionnaire : "L’attention portée aux besoins excellente grâce à l’infirmière de bloc qui est venue dans ma chambre."

Une enquête de satisfaction spécifique à cette visite est en cours : le questionnaire élaboré est remis par l’infirmière de bloc opératoire lors de sa visite. Il comporte notamment des items évaluant l’impact de cette visite en termes de stress et l’adéquation de cet entretien et son support aux attentes des patients.

L’analyse annuelle des questionnaires de sortie ont permis la pérennisation du projet, l’intégration de cette mission à la fiche métier des infirmières de bloc opératoire pour une généralisation, l’extension de ce projet aux enfants pris en charge à la clinique pour des interventions lourdes.

Quelques conseils et témoignages
La nécessité de créer une large dynamique d’équipe est essentielle à la réussite de ce projet.

Le message retenu est que la possibilité nous est en permanence offerte d’améliorer le bien-être du patient lors de son parcours de soins. La réussite de ce projet dans notre établissement en est une illustration : le patient, au sein d’une équipe pluri-professionnelle, a une réelle existence en tant qu’être humain, est au centre du soin et de l’équipe le prenant en charge. Ce bénéfice est partagé par les patients et les professionnels.

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page