Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Basse-Normandie > Tom & Léa. Ecouter pour mieux agir, le jeu de la bientraitance.
Basse-Normandie
6 décembre 2013

Tom & Léa. Ecouter pour mieux agir, le jeu de la bientraitance.

Objectifs
A partir d’un jeu fait d’épreuves amusantes, les participants s’invitent dans le quotidien de Tom & Léa, deux adultes qui vivent en établissement accueillant des personnes handicapées. Le jeu suscite l’expression libre et spontanée et permet de questionner la bientraitance en mettant en situation différentes scènes de la vie quotidienne en structure. L’objectif principal est d’apprendre à bien vivre avec les autres et ainsi appréhender des réponses adéquates à des situations de vie collective.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

ANAIS

32 rue Eiffel
CS 50287

Alençon cedex 61008

Type de la structure :
association

Coordonnées du contact

ADAM Géraldine

Qualité : Responsable projets et démarche qualité

Téléphone professionnel : 02 33 80 83 50

Courriel : alencon.siege.projet@anais.asso.fr

Fax :

Le contexte

L’origine
En 2006, ANAIS décide la mise en place d’une politique associative de prévention de la maltraitance et initie une vaste action de formation d’une année à destination de l’ensemble de ses établissements et services. Ceci a amené à l’élaboration et la diffusion auprès des structures d’une Charte de Bientraitance ainsi que les outils nécessaires aux procédures de signalement. Un Conseil de Bientraitance est également constitué en 2007 avec pour objectif : d’observer la non-bientraitance, préconiser des actions, des procédures et organiser la réflexion. La bientraitance reste une notion abstraite, difficile à animer auprès de l’ensemble des professionnels et des résidants. Le Conseil de Bientraitance met alors en place deux outils : l’expérimentation d’un théâtre-forum et la création d’un jeu de société. En s’inspirant du jeu de l’oie, avec ses fonctions ludique et pédagogique, le jeu permet de favoriser la communication sur ce sujet et de réfléchir à des comportements bien traitants.

La finalité
L’idée du jeu est de travailler sur le « vivre ensemble » en établissement à partir de scènes de vie quotidienne vécues par Tom & Léa. C’est un outil de communication sur le thème de la bientraitance qui a été créé à destination d’un public déficient intellectuel. La maîtrise de la lecture et du calcul n’est pas exigée, ce qui rend le jeu accessible à des usagers de différents niveaux de handicap. Il est prévu la présence systématique d’un professionnel éducatif qui privilégie l’expression des participants à partir des situations de jeu. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse, une discussion avec le groupe permet de valider ou non la réponse fournie par le joueur. Lors de la description et l’analyse des cartes en rapport avec la bientraitance, le professionnel est dans l’écoute, attentif aux récits de chacun sur son expérience, manifestant son intérêt pour en faciliter l’expression, en veillant au respect de la vie intime. Il se pose en facilitateur de parole.

La description du dispositif
Un plateau de jeu représente les espaces composant un établissement : salle à manger, chambre, salle d’activités,.. ainsi que l’environnement extérieur : terrain de sport, centre-ville… Les joueurs se déplacent sur le plateau à l’aide d’un dé dont les chiffres sont remplacés par des couleurs, chacune d’elles correspond à une catégorie de cartes. Les actions à effectuer consistent à poser une vignette sur une case et/ou à apporter une réponse adéquate à une question ou une situation. Les cartes du jeu vont susciter des évènements inattendus, agréables ou non. Celles relatives à la notion de bientraitance font référence à l’appréhension de réponses adaptées à la vie collective. Les joueurs vont ainsi parler entre eux de ce qui fait leur vie quotidienne, de leurs joies, leurs peines, leurs craintes sur leur relation à l’autre et pouvoir ainsi aborder les règles élémentaires de vie en société. Comme dans tout jeu, il y a un gagnant, ce sera celui qui aura posé toutes ses vignettes en 1er.

Les acteurs
L’idée initiée par le Conseil de Bientraitance de créer un jeu de société s’est concrétisée par la mise en place d’un groupe de travail. Ce dernier est composé de 4 professionnels issus d’établissements ANAIS, de la chargée de communication et du responsable projet et démarche qualité de l’Association. L’appui technique d’un concepteur de jeu et le savoir-faire d’un graphiste s’avèrent indispensables pour un tel projet. C’est ainsi que la Mèche Rebelle, éditeur sarthois de jeux de société et Loïc Jombart d’Empreinte Studio apportent leur expertise au groupe de travail. Les professionnels ANAIS ont réalisé un cahier des charges que le créateur de jeu et le graphiste se sont engagés à respecter. Le jeu se doit d’être accessible à tous, ludique et pédagogique, de tenir compte de la barrière du langage, de la lecture et des comportements liés au handicap.

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l’accès à la santé y compris à la prévention pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables, fragiles (mineurs, majeurs protégés, personnes en perte d’autonomie, personnes souffrant de troubles psychiques, personnes déficientes intellectuelle…), étrangers, personnes placées sous main de justice.

La réalisation

La mise en oeuvre
L’appréhension des différents handicaps par le concepteur de jeu a pu être facilitée par des visites d’établissement. Ainsi afin de pallier les difficultés des personnes handicapées, des propositions adaptées sont présentées : un dé avec des faces de couleur plutôt que des chiffres, une possible participation en équipe afin que les handicaps se compensent et/ou que la poursuite de la partie soit envisageable même si un membre de l’équipe sort momentanément du jeu et un outil évolutif qui s’adapte aux capacités de chacun. Une année d’échanges entre les membres du groupe de travail ont été nécessaires pour conceptualiser l’outil. Cette période comprend une phase test de 6 mois réalisée auprès des résidants. L’intérêt et la fonctionnalité du jeu ont été confirmés. Deux ans ont ensuite été nécessaires pour que l’outil soit commercialisé (choix des matériaux et fabrication du jeu).

Le calendrier

Projet initié en :
01. avant 2010

Projet mis en œuvre en :
2011

Comment et combien ?
La conception du jeu est réalisée à partir du groupe de travail composé de professionnels ANAIS, d’un créateur de jeu et d’un graphiste. Les salariés de l’Association ont consacré une journée de travail par mois au projet. En ce qui concerne la fabrication du jeu, ANAIS a fait appel au créateur de jeu pour la réalisation des pions et des dés, du graphiste pour les cartes, d’une entreprise de cartonnage engagée dans une démarche de développement durable pour les boites et les plateaux et de l’imprimerie ANAIS, composante de l’ESAT ANAIS de Cerisé dans l’Orne, pour l’impression des règles du jeu et des préambules. Le projet a nécessité un budget de 30 000 euros pour les prestations extérieures. Les boites de jeu, au nombre de 500, sont vendues 60 euros l’unité. La vente du jeu Tom & Léa ne génère pas de bénéfice pour l’Association. L’idée est uniquement de participer à la promotion de la bientraitance dans les structures médico-sociales.

La communication
Le jeu Tom & Léa a été diffusé dans un premier temps en interne auprès des établissements ANAIS. La Fédération employeur de l’Association, la FEGAPEI, a ensuite réalisé une communication nationale sur cet outil. La presse locale a ensuite pris le relai. Le jeu fait l’objet d’une présentation détaillée sur le site Internet de l’Association ANAIS. Il est commercialisé en dehors des établissements ANAIS auprès de particuliers ou professionnels qui en font la demande. L’adaptabilité du jeu permet une large diffusion de l’outil auprès d’établissements accueillant des personnes handicapées mais également auprès d’organismes de formation en sciences sociales ou des instituts en promotion de la santé. Dans le cadre du dispositif « Pédagothèque » de l’INPES, le jeu Tom & Léa a fait l’objet d’une analyse par le CESEL, Comité d’Education pour la Santé d’Eure et Loir. L’outil est désormais référencé dans la pédagothèque de CRESCENDOC, réseau en éducation pour la santé de la région Centre.

Et après

Les résultats
L’Association affirme sa volonté de promouvoir et d’encourager une culture de la bientraitance auprès de ses établissements. Le jeu Tom & Léa est un outil de communication facilitateur pour aborder cette notion qui peut paraitre abstraite au prime abord. Elaboré par une équipe de professionnels travaillant auprès de personnes handicapées en établissement, il met en évidence les préoccupations quotidiennes de ces personnes. Le jeu permet d’aborder des sujets sans lequel les équipes éducatives seraient en difficulté pour les évoquer avec les usagers. Sans être un matériau d’observation clinique, le jeu permet aux personnes handicapées d’exprimer leurs joies et leurs peines. Il peut les aider à verbaliser leurs blessures et parfois même à révéler des situations tues jusqu’à lors. Les cartes du jeu relatives à la bientraitance sont également utilisées par les professionnels dans le cadre de groupes de parole.

Évaluation et suivi
L’impression du jeu a été précédée d’une phase test de 6 mois auprès de certains établissements ANAIS volontaires. Cette période d’évaluation a permis de réaliser les ajustements nécessaires qui permettent au jeu d’être en conformité avec les attentes des professionnels et des usagers. Les structures détentrices du jeu Tom & Léa peuvent solliciter le service projet et démarche qualité du siège social de l’Association ANAIS pour obtenir un accompagnement téléphonique préalable à une première utilisation du jeu ou des informations complémentaires suite à son utilisation. L’élaboration d’une enquête de suivi est en cours de réflexion au sein de l’Association ANAIS. Celle-ci permettra de mettre en évidence les points forts du jeu mais également les difficultés rencontrées et d’une manière générale le niveau de satisfaction global des établissements en possession du jeu.

Quelques conseils et témoignages
L’étude des besoins sur le thème de la bientraitance a fait émerger l’idée d’un jeu de société en tant que soutien aux professionnels et libération de la parole pour les usagers. La réussite d’un tel projet tient à l’élaboration conjointe professionnels-usagers d’une part et d’une phase de test d’autre part. Les ajustements nécessaires ont ainsi été réalisés afin que l’outil corresponde aux attentes de chacun. Un temps d’appropriation des différents acteurs est nécessaire pour une utilisation optimale du jeu. Ce jeu s’inscrit dans une démarche de promotion de la bientraitance. Celle-ci se « jouant » au quotidien dans les structures médico-sociales, il est nécessaire que les professionnels dans leur globalité s’investissent de ce sujet. Le jeu contribue à instaurer cette culture mais il doit s’inscrire dans une démarche volontaire devenant ainsi un outil fédérateur.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page