Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Rhône-Alpes > Session de sensibilisation à la bientraitance
Rhône-Alpes
8 décembre 2011

Session de sensibilisation à la bientraitance

1. Le porteur du projet

Coordonnès complètes
Clinique Du Parc
9 bis rue de la Piot
42270 St PRIEST EN JAREZ

Coordonnès complètes et fonction du contact
VEROT Catherine DSSI / référent Qualité de l’établissement
Tél. 04 77 91 59 73
Courriel : Catherine.verot[@]clinique-du-parc.fr

2. Le contexte

L’origine
Des professionnels travaillant sur le thème de la maltraitance, puis sur la promotion de la bientraitance, ont souhaités partager leur réflexion : « l’éradication de la maltraitance conduit il forcément à la bientraitance ? » et échanger avec leurs collègues.

La finalité
La finalité du projet est de :

  • Assurer la promotion des droits des patients
  • Développer la bientraitance et la qualité de service dans notre établissement.
  • Accompagner les évolutions du système de santé dans le respect des droits du patient.

La description du dispositif
Pour cela, créer un module de sensibilisation mono média (PPT classique), de le faire évoluer en le complétant de cas de terrain (vécu en interne), vers une véritable démarche formative interne et pérenne.

La finalité est donc une amélioration de la prise en charge de nos usagers par la remise en question des professionnelles sur les habitudes de travail. Le développement de la bientraitance et l’amélioration de la prise en charge de nos usagers par la remise en question des professionnelles sur les habitudes de travail.

Pour qui est il destiné ?

Les professionnels administratifs, hôteliers, paramédicaux, médicaux et les usagers de notre établissement.

Quels sont les usagers cibles ?

Les patients d’un établissement MCO

Les acteurs
Un groupe de travail multidisciplinaire (IDE / ASQ de différents services de soins) aidé d’un représentant des usagers et de la DSSI, référente qualité de l’établissement.

Les axes prioritaires
Notre axe prioritaire est la promotion de la bientraitance et l’amélioration de la prise en charge pour une amélioration de la qualité de service.

3. Le réalisation

La mise en oeuvre
Difficultés rencontrées : manque de connaissance informatique, difficultés pour trouver du temps en période de certification V2010 (juin 2011).

Éléments facilitateurs de la réalisation du projet : la volonté du groupe de travail, l’investissement d’un représentant des usagers, le soutien de la Direction.

Comment sont impliqués les partenaires, notamment les usagers ?

Un représentant des usagers est membre du groupe de travail.

Le calendrier
Juin 2008 : création du groupe de travail : élaboration d’un protocole : « maltraitance : définition et généralité » Année 2009 : Élaboration du protocole « identification des personnes à risques de maltraitance »

Élaboration de la charte de bientraitance mutuelle Année 2010 : Inclusion de la promotion de la bientraitance dans le projet d’établissement.

Création d’un support informatique pour la sensibilisation des personnels.

Création d’un questionnaire à remplir avant session de sensibilisation

Organisation de 3 sessions de sensibilisation des personnels

Année 2011 : Questionnaire remis à l’ensemble des professionnels
Projet d’amélioration du support informatique de sensibilisation permettant d’évoluer vers une démarche interne et pérenne
Volonté de la Direction de faire reconnaître le travail de ce groupe par la participation au label « 2011 année des patients et de leur droit

Comment et combien ?

  • Ordinateur
  • Logiciel Microsoft Office Powerpoint
  • Temps de réunion pendant les heures de travail
  • Temps de réunion en dehors du temps de travail, rémunéré à hauteur de 20 Euros brut de l’heure, le temps de trajet est pris en compte.
    Temps de secrétariat.

Comment avez vous obtenu les moyens nécessaires ?

Engagement de la Direction

Avez vous fait appel à des partenaires extérieurs ?

Investissement bénévole d’un représentant des usagers

La communication
La présence et félicitation du PDG présent à une session de sensibilisation

Le retour positif des professionnels lors des séances de sensibilisation.

4. Et après

Les resultats
La prise de conscience que nos habitudes que nous pensions bienveillante peuvent être ressenties en maltraitance.Une vigilance particulière des "violences douces"

Quelles sont les perspectives de généralisation, de modélisation ou transpositions ?

Ce servir de cette expérience pour créer et organiser des sessions de formation sur d’autres droits des patients.

Evaluation et suivi
Une Enquête des habitudes des professionnels a été réalisée. Des questionnaire distribués à tous les professionnels de l’établissement.

Conséquences de l’évaluation :

Amélioration du powerpoint.

Projet de programmer des sessions de sensibilisation chaque année

Quelques conseils et témoignages
Travailler avec un ou des représentants des usagers permet une remise en question plus approfondie.

Qu’auriez-vous envie de passer comme message sur ce projet ?

Il est nécessaire d’avoir un regard critique sur ce que l’on fait, afin d’aboutir à la meilleure prise en charge de nos patients.

La documentation

Enquête sur la promotion de la bientraitance (PDF - 59 ko)
Résultat d’enquête 1 (PDF - 20.8 ko)
Résultat d’enquête 2 (PDF - 15.1 ko)
Diaporama (PowerPoint - 1.5 Mo)

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page