Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Île-de-France > Qualités et compétences relationnelles soignantes en gériatrie. Éthique une compétence professionnelle
Île-de-France
8 décembre 2011

Qualités et compétences relationnelles soignantes en gériatrie. Éthique une compétence professionnelle

1. Le porteur du projet

Coordonnées complètes
Dr Aycel NASR, Gériatre
1 rue Charles Drot
92501 RUEIL-MALMAISON
Tél. : 01.41.29.91.40
Courriel : aycel.nasr[@]ch-rueil.fr

Coordonnées complètes et fonction du contact
Dr Aycel NASR, Gériatre
1 rue Charles Drot
92501 RUEIL-MALMAISON
Tél. 01 41 29 91 40
Courriel : aycel.nasr[@]ch-rueil.fr

2. Le contexte

L’origine
En effet de nombreuses initiatives nationales et départementales encouragent les professionnels de santé à se mobiliser autour de la notion de bientraitance.

Un questionnaire élaboré par l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM) a été envoyé aux Directeurs des établissements médico-sociaux pour identifier le risque de maltraitance. Ce questionnaire s’intéressait plus particulièrement aux risques liés :

  • A l’inadéquation des locaux.
  • Aux manques de sécurité des équipements.
  • Aux risques infectieux.
  • Aux conditions de management.
  • Au turn-over du personnel.
  • Aux conditions de travail et également aux risques liés au défaut ou excès d’aide ou de soins : étaient citées plus particulièrement l’absence et l’insuffisance des aides à la vie quotidienne ou l’excès d’assistance, la négligence dans la stimulation aux repas, la non prise en charge de la douleur, la mauvaise dispensation des médicaments hors blisters.
  • Le service de gériatrie de l’Hôpital Stell s’est principalement positionné sur l’identification du risque de négligences lors des pratiques soignantes, car il a été confronté à plusieurs reprises à des incidents ponctuels et plaintes émanant de patients ou de leurs familles venant perturber le bon déroulement de la prise en charge effectuée par l’ensemble de l’équipe.

Dans Ce cadre d’une réflexion collective autour du développement des qualités et compétences relationnelles dans le service de gériatrie a été nécessaire.

La finalité
Finalité du projet : Repérer et prévenir les situations à risques dans la démarche soignante. Sensibiliser et former les équipes aux règles de bonnes pratiques soignantes dans une dimension de bientraitance et d’éthique.

Amélioration attendue :

Améliorer la qualité de la prise charge. Préserver la dignité et la sécurité du patient hospitalisé.

Ce projet est destiné aux équipes soignantes. Les usagers ciblés sont tous les patients hospitalisés.

Les patients et leurs familles en sont les usagers cibles

La description du dispositif
Questionnaire de satisfaction spécifique est soumis aux patients et à leur famille. Les résultats de ce recueil ont été pris en compte dans l’élaboration de la grille d’audit. Deux audits cliniques ciblés des pratiques soignantes (1er tour et 2ème tour), ont été réalisé à l’aide d’une grille de recueil regroupant les principales actions soignantes et le détail du déroulement de chaque action dans une dimension éthique. Actions soignantes étudiées : les soins dans la chambre, le repas, le sommeil du patient, le confort, la sécurité de l’installation, l’environnement du patient et les modalités de communication.

Les acteurs
Le Docteur NASR WYLER, Chef de pôle gériatrie, est à l’origine du projet.

Le groupe de travail est composé des personnes suivantes :

Le Docteur NASR WYLER, Chef de pôle gériatrie
Madame BECAM, Directrice des Soins,
Madame MICHEL, Cadre de Santé,
Madame FOUNAS, Cadre de Santé,
Madame CAPO, Cadre de santé de l’EHPAD
Madame LEMARCHAND, Responsable formation et communication,
Monsieur YAO, Ingénieur Qualité.

Les axes prioritaires
Actions visant à :

1/ Garantir le respect des droits des patients
2/ Impliquer activement les professionnels de santé dans la promotion des droits des patients.
3/ Promouvoir la bientraitance et la qualité de service dans l’établissement.

3. Le réalisation

La mise en œuvre
1 Difficultés : réaliser un audit des pratiques professionnelles des soignants (IDE et AS pendant les soins).

2 Éléments facilitateurs : motivation des membres du groupe de travail pour amélioration de la prise en charge.

3 Les partenaires impliqués sont les usagers : les patients et leur famille. Ils ont participé à l’étude au travers d’un questionnaire de satisfaction spécifique, au cours de leur hospitalisation, permettant de recueillir leur avis et de réajuster la prise en charge.

Le calendrier
Calendrier prévisionnel et réunions de travail de janvier 2009 à avril 2010 :

|01/09|02/09|03/09|06/09| |08/09|09/09|10/09|11/09| |12/09|01/10|02/10|03/10|

Comment et combien ?
Les moyens humains mobilisés sont ceux du groupe de travail. Le projet ne demande pas de moyens financiers, hormis ceux qui peuvent être requis pour la diffusion du document (impression plastification …).

Pas de partenaires externes, travail réalisé en interne.

La communication
Présentation à la commission des soins infirmiers de l’hôpital et aux équipes soignantes du service.

Communication orale au congrès international des professionnels de la gériatrie, en 2009, au Palais de congrès de Paris.

Élaboration d’un calendrier annuel, comportant les principales recommandations soignantes, sensibilisant au quotidien les soignants.

4. Et après

Les resultats
Oui, beaucoup moins de plaintes, sérénité de l’équipe et valorisation de son travail en gériatrie.

Possibilité de généralisation à d’autres services et établissements, autres que la gériatrie (par la mise à disposition du calendrier annuel et de ses recommandations).

Présentation de la démarche dans les services et dans l’IFSI rattaché à l’établissement.

Pas de travaux similaires publiés à ce jour. possibilité de généralisation à d’autre établissement de santé par la mise en ligne du projet.

Évaluation et suivi
Suivi annuel par tour (n+1) d’audit clinique Responsable de suivi : le chef du projet en lien avec les membres du projet

Indicateurs :

  • Taux de bonnes pratiques au regard des items de l’audit clinique
  • Taux de plaintes et réclamations des patients et leurs familles

Quelques conseils et témoignages
Bien définir les objectifs du projet. Mettre en route un projet qui peut apporter une réelle plus-value à l’équipe.

Réunir plusieurs compétences autour du projet.

La présentation des recommandations sous forme de calendrier présentant différentes images, facilite la sensibilisation et l’intégration de ces recommandations dans les pratiques quotidiennes.

Cette expérience a été très positive, constructive, nous a permis de remettre en question nos habitudes soignantes et nous a fait évoluer dans une dimension professionnelle éthique.

Le projet a suscité beaucoup d’intérêts auprès des autres professionnels de soins lorsqu’il a été présenté au congrès gérontologique (Palais du congrès à Paris).

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page