Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Île-de-France > Promotion de la bientraitance en imagerie
Île-de-France
3 décembre 2012

Promotion de la bientraitance en imagerie

1. Le porteur du projet

Coordonnées complètes
Hôpital Lariboisière - Radiologie Centrale 2 rue Ambroise Paré - 75010 Paris

Coordonnées complètes et fonction du contact
Marc LLOP - Nicole RENOUF Cadres de Santé Radiologie 01 49 95 61 84 - 01 49 95 65 35 marc.llop@lrb.aphp.fr et nicole.renouf@lrb.aphp.fr

2. Le contexte

L’origine
Celui-ci a été initié en mars 2011, dans notre service d’Imagerie médicale. Nous nous sommes donnés pour objectif de promouvoir le bien être du patient, de partager des valeurs d’empathie et de respect, et de sensibiliser l’équipe à l’éthique professionnelle, afin de construire une culture de Bientraitance dans le respect de la dignité et des droits de la personne malade.

La finalité
Dans un premier temps, un questionnaire a été élaboré sur les besoins et attentes des patients. Le recueil des résultats nous a permis d’identifier des axes d’amélioration.

Par la suite, et pour chacun des items retenus, un travail de fond a été accompli : Nous nous sommes attachés à améliorer la prise en charge de la douleur, à donner au patient une information adaptée sous plusieurs formes, à partager avec tous les services de soins toutes les procédures afférentes aux examens pratiqués dans notre service.

Enfin, une « Charte de la Bientraitance en Imagerie » a été rédigée. Ce projet, auquel a adhéré l’ensemble du personnel, a été encouragé par l’encadrement supérieur et validé par la direction des soins. Il a permis d’améliorer la qualité de l’accueil et de la prise en charge des patients dans une démarche volontaire et collective.

La description du dispositif
Dans le cadre de notre projet, plusieurs actions ont été entreprises, concernant plusieurs domaines ; les personnels du service, toutes catégories confondues, ont élaboré des outils allant dans le sens de la Bientraitance :

  • Nous avons procédé à une refonte complète des informations patients (informations médicales et administratives), et des informations sur les préparations des examens, dédiées aux soignants, sous forme d’un triptyque diffusé dans l’Intranet. Nous avons intégré le consentement éclairé aux informations médicales en ciblant les examens spécifiques (vasculaire – interventionnel ostéoarticulaire). L’intégralité des informations est consultable depuis Intranet par tous les soignants. Elle est réactualisable en temps réel par l’encadrement, en cas de modification des procédures. Le patient bénéficie ainsi d’une information complète concernant l’examen.
  • L’intégralité des protocoles des examens radiologiques a été mis à jour et diffusé sur l’Intranet des techniciens en Imagerie médicale : cette réactualisation va dans le sens d’une amélioration de la qualité des actes de radiologie diagnostique et interventionnelle, dans le respect des règles de radioprotection.
  • Pour accueillir une population multiculturelle dans nos unités, un lexique français-anglais a été élaboré au format poche et distribué aux personnels. Il reprend les termes et expressions couramment utilisés en radiologie.
  • Un système vidéo va prochainement diffuser en boucle des messages bilingues (français et anglais) en salle d’attente TDM-IRM, informant les patients et leur entourage en temps réel sur les modalités pratiques pour ces deux types d’examens.
  • Une « Charte de la Bientraitance en Imagerie » a été rédigée, rappelant à l’ensemble de l’équipe les valeurs éthiques partagées et visant à promouvoir le bien être du patient (respect, politesse, tolérance, vigilance, intimité, confidentialité, confort, hygiène). Chacun s’est engagé à en respecter les termes.
  • Une procédure d’utilisation du MEOPA (Mélange Equimolaire Oxygène – Protoxyde d’Azote) validée par le CLUDS, a été élaborée et mise en application. Elle a permis d’améliorer la prise en charge de la douleur induite lors de certains examens interventionnels à visée diagnostique ou thérapeutique, et a fait l’objet d’un article dans « Ecriture soignante ». Dans le cadre de la gestion du stress, nous faisons également appel à un agent d’accueil formé à la sophrologie. Un document sur la prise en charge de la douleur a été élaboré pour sensibiliser nos collaborateurs. Des sessions de formation ont lieu régulièrement dans notre service.
  • Dans le cadre de la formation continue, l’accent a été mis sur la gestion de l’agressivité et les personnels invités à en bénéficier.

Les acteurs
Sur la base du volontariat, un groupe de réflexion multidisciplinaire (cadres de radiologie, techniciens en imagerie médicale – aide soignants- agents d’accueil – secrétaires) a été constitué. Plusieurs réunions ont été organisées, au cours desquelles, les échanges, basés sur une grande liberté d’expression, ont été très fructueux et ont conduit au choix des items sur lesquels nous avons travaillé.

Les axes prioritaires
Pour nous, ce projet est un processus vivant et évolutif, s’inscrivant dans une dynamique de service, qui va s’alimenter au fil du temps, porté par l’ensemble des acteurs, pour une amélioration continue de la qualité de prise en charge des patients en imagerie .

3. Le réalisation

La mise en oeuvre

  • Lexique franco-anglais format "poche" : aisément reproductible (maquette réalisée par le service de la communication du GH)
  • Ecran d’informations dans la salle d’attente TDM-IRM : nécessite un écran , un PC et les prises informatiques
  • L’intégralité des protocoles de préparation des patients avant les actes radiologique a été mise à jour et diffusée sur l’ intranet : la création de ces protocoles nécessite une collaboration étroite avec le corps médical. Un site intranet aisément accessible par tous les acteurs concernés est obligatoire. Par ailleurs, un travail de promotion de l’outil est nécessaire auprès des équipes de soins.
  • Mise à jour de l’intégralité des protocoles des examens radiologiques et diffusion sur l’ intranet . Ces protocoles sont forcément variables d’un service à un autre. Leur formalisation nécessite une collaboration étroite avec les radiologues.
  • Rédaction et diffusion de la Charte de Bientraitance : Un collectif pluridisciplinaire est requis pour la création de ce document.

Le calendrier
le projet a été initié en mars 2011. La mise en œuvre est prévue sur un calendrier s’étalant jusqu’à fin 2012. A ce stade, une évaluation sera effectuée auprès des patients afin d’estimer l’impact de ce projet et les éventuelles mesures correctives à mettre en place.

Comment et combien ?
Ce projet n’a pas nécessité de moyens humains supplémentaires mais une motivation et un investissement professionnel et personnel de la part des agents de notre équipe. En terme de moyens matériels, nous avons eu le soutien des différentes directions (la direction de la communication , direction des soins ainsi que de la direction du système d’information du groupement hospitalier.

La communication

  • Projet présenté et validé lors de sa création par la Direction des Soins.
  • Enquête préalable sur les attentes et besoins des patients en Imagerie en mai 2011.
  • Article dans "L’Écriture Soignante", concernant les procédures d’utilisation du MEOPA.
  • Présentation du projet en Commission des Soins le 10 avril 2012.
  • Présentation du projet à la CRUQPC en juin 2012.
  • Article sur la "Bientraitance en Imagerie" dans la revue "Passerelles" de juin 2012.
  • Présentation du projet "Bientraitance en Imagerie" aux Journées Française de Radiologie - Octobre 2012.
  • Article sur la "Bientraitance en Imagerie" dans la "Revue de l’Infirmière" en automne 2012.
  • Article sur le "Triptyque de l’Information" dans la revue "Passerelles" en automne 2012.
  • Questionnaire de satisfaction - Évaluation des actions : fin 2012 Par ailleurs, un travail de fond a été réalisé en amont, en collaboration avec les services de soins, afin d’identifier les différentes informations nécessaires à la mise en place du triptyque.

4. Et après

Les resultats
Ce projet a permis d’exprimer les attentes de chacun en matière de qualité de prise en charge des patients en Imagerie. L’ensemble de l’équipe y a été associé, et a été guidé dans son travail par le partage de valeurs humaines et éthiques.

Des compétences et des savoirs personnels ont ainsi pu se révéler au sein du service, avec pour objectif premier le bien-être du patient.

Réalisé dans une totale liberté d’expression, il a permis d’identifier les axes de travail et d’élaborer des outils simples et performants en matière de communication et d’information.

Au delà de la prochaine Certification, nous souhaitons inscrire ce processus dans une dynamique de service, constamment évaluée et réajustée.

Nous avons pour cela élaboré des outils aisément reproductibles et généralisables, en tenant compte de la spécificité des établissements, des pôles et des activités afférentes :

  • Lexique franco-anglais format "poche" : aisément reproductible (maquette réalisée par le service de la communication du GH)
  • Écran d’informations dans la salle d’attente TDM-IRM : nécessite un écran , un PC et les prises informatiques
  • L’intégralité des protocoles de préparation des patients avant les actes radiologique a été mise à jour et diffusée sur l’ intranet : la création de ces protocoles nécessite une collaboration étroite avec le corps médical. Un site intranet aisément accessible par tous les acteurs concernés est obligatoire. Par ailleurs, un travail de promotion de l’outil est nécessaire auprès des équipes de soins.
  • Mise à jour de l’intégralité des protocoles des examens radiologiques et diffusion sur l’ intranet . Ces protocoles sont forcément variables d’un service à un autre. Leur formalisation nécessite une collaboration étroite avec les radiologues.
  • Rédaction et diffusion de la Charte de Bientraitance : Un collectif pluridisciplinaire est requis pour la création de ce document.

Évaluation et suivi
Une évaluation des dispositifs mis en place sera effectuée fin 2012 sous la forme d’un questionnaire destiné aux patients du service. Les résultats nous permettront d’effectuer un réajustement ou d’apporter des modifications si nécessaire, ceci faisant vivre le projet.

Quelques conseils et témoignages
- Patience

  • Créativité
  • Communication
  • Motivation Une démarche collective pluridisciplinaire est indispensable, appuyée par les directions concernées. Au delà de l’aspect "Bientraitance", c’est un véritable outil de management qui a vu le jour, vécu par tous les protagonistes comme une expérience positive.

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page