Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Limousin > Projet de création d’appartements associatifs
Limousin
6 décembre 2013

Projet de création d’appartements associatifs

Objectifs
-favoriser l’accès et le maintient dans le logement pour des personnes présentant des troubles psychiques stabilisés . Ce projet s’adresse à des personnes ayant déjà l’expérience d’un vécu dans leur propre domicile qui s’est soldé par un échec celui ci en raison de l’isolement en lien avec la pathologique. L’insertion par le travail protégé dans un premier temps sera visé également.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

ADAPEI 23

14 rue Raymond Christoflour Courtille

Guéret 23000

Type de la structure :
établissements médico-sociaux

Coordonnées du contact

Kirsch Cécile

Qualité : Directrice adjointe

Téléphone professionnel : 06 01 39 21 98

Courriel : cecile.kirsch4@orange.fr

Fax : 05 55 83 80 79

Le contexte

L’origine
-l’étude des besoins en santé des personnes accueillies (SAVS, ESAT, FOYER)(cf document joint "projet de promotion de la santé ADAPEI 23 à la page 4)

  • l’étude des besoins en terme d’hébergement et d’accompagnement des personnes présentant des troubles psychiques
  • la prise en compte du diagnostic des professionnels de terrain de l’ADAPEI 23 et de l’hôpital des jour de Blessac.

La finalité
-Amener les personnes présentant des troubles psychiques stabilisés par un travail coordonné , structuré et soutenu du médico social (équipe pluridisciplinaire du foyer les Méris)et du sanitaire (équipe pluridisciplinaire de l’hôpital de jour de blessac)a vivre de la façon la plus autonome possible et le plus longtemps en appartement (éviter les rechutes, l’isolement, la ré hospitalisation). L’insertion par le travail protégé est visé également (ESAT ADAPEI 23).

  • Au terme de l’évaluation annuelle du projet ,possibilité de reproduction de cette expérience sur Guéret "foyer de Guéret, hôpital de jour…)
  • définir un parcours de santé possible pour une personne accueillie :
  • de la filière de psycho réhabilitation de l’hôpital de Saint Vaury, vers les appartements associatifs d’Aubusson, vers éventuellement à sa création le SAMSAH et en dernier lieu le milieu ordinaire.

La description du dispositif
Dans un premier temps :

  • Constitution d’un groupe de travail transversal composé de professions pluridisciplinaires ( foyer) et de professionnels du sanitaire en l’occurrence l’hôpital de jour autour de l’écriture d’un projet expérimental de création d’appartements associatifs.

Ces appartements sont destinés à l’accueil et l’accompagnement de personnes handicapées psychiques inscrites dans la filière de psycho réhabilitation de l’hôpital de Saint Vaury.

Les principes d’accompagnement partagés par les deux équipes sont les principes théoriques de la psycho réhabilitation .

Les personnes seront évaluées de façon personnalisée sur leur capacités pragmatiques a assumer les gestes du quotidien et évaluer quand à leur besoin de soin ( un plan d’action sera proposé à la personne). Nous souhaitons que la personne soit mettre d’œuvre de son projet.

Dans un second temps :

  • Dés le mois de septembre 2013, accueil d’une première personne dans le dispositif .

Les acteurs
L’initiative est portée par la Présidente de l’ADAPEI 23, la Directrice générale de l’ADAPEI 23, le Directeur du pôle "vie sociale" de l’ADAPEI 23 et les personnes accueillies au travers de l’écoute de leurs besoins .

Ce projet est également à l’initiative de l’hôpital de jour de Blessac, de son équipe (cadre de santé et psychiatre) et du CHS de Saint Vaury.

Des éducateurs spécialisés, des aides médico psychologiques ,des moniteurs éducateurs, une psychologue, le psychiatre de Blessac qui intervient également au foyer les méris, la cadre du foyer , la cadre de santé de blessac, l’assistante sociale de Blessac, les infirmières psychiatriques ont constitué le groupe de travail.

Les axes prioritaires :

faire converger les droits des usagers des structures sanitaires, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des usagers (CRUQPC, CVS) et par la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés au secteur ambulatoire (CRUQ-PC « territoriale » ou « ambulatoire ») ;

favoriser la médiation en santé dans les structures sanitaires, médico-sociales et à domicile ;

renforcer et préserver l’accès à la santé y compris à la prévention pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables, fragiles (mineurs, majeurs protégés, personnes en perte d’autonomie, personnes souffrant de troubles psychiques, personnes déficientes intellectuelle…), étrangers, personnes placées sous main de justice.

La réalisation

La mise en oeuvre
Pas de difficulté rencontrées à l’étape actuelle du projet. Le projet est en cours de mise en œuvre .

Une première personne est accueillie dans le dispositif depuis le 2 septembre 2013. Elle a bénéficié dans un premier temps d’un accueil temporaire au foyer les méris de 15 jours qui a permis de développer une connaissance mutuelle et une première phase d’observation des besoins en terme d’accompagnement et de projet de vie. Elle a pu bénéficier également dans le même temps d’un stage de découverte à l’ESAT du mont à Aubusson.

Le bilan de ces 15 jours s’est avéré positif. La personne souhaite continuer le dispositif, elle occupe à son rythme un des appartements associatifs à Aubusson (installation progressive)et bénéficie d’une prise en charge de deux jours à l’hôpital de jour de Blessac.

Une demande de stage sur l’ESAT d’Ahun est en cours. La rencontre de la famille est prévue. Le recueil de son projet aura lieu dans le mois d’octobre 2013.

Le calendrier

Projet initié en :
2012

Projet mis en œuvre en :
2013

Comment et combien ?
Coût humain constant à l’étape du projet.

Cout de location des appartement :

  • un appartement meublé pouvant accueillir un couple (490 euros dont la provision pour charge)
  • un studio meublé (380 euros dont provision pour charge)

D’autres locations pourront être envisagées à l’avenir dans le même bâtiment.

La communication
En interne :

  • dans les semaines a venir validation par toutes les instances du projet finalisé

en externe :

  • participation au label 2013

Juin 2013 : envisager l’ interview de la personne accueillie sur son parcours .

Et après

Les résultats
Le projet de création d’appartement associatif après son expérimentation, son évaluation, pourra être modélisé sur le secteur de guéret (2014/2015).

Les conditions de réussite du projet tiennent à la confiance tissée avec la personne et les différents intervenants, à la conscience qu’elle a de sa maladie, à son implication, à la cohésion des équipes , à la continuité du parcours de soin.

La personne pourra évaluer la plus value apportée éventuellement par ce projet en juin 2013 lors de son interview.

Évaluation et suivi
Il est prévu :

  • une évaluation mensuelle de la mise en place du dispositif des appartements par le groupe de travail
  • une régulation en équipe hebdomadaire
  • la définition du projet personnalisée de la personne avec recueil des ses souhaits dans les 6 mois suivants son arrivée
  • L’ évaluation des besoins dans différents domaines(cf procédure du projet personnalisé et grille d’évaluation, des outil de conduite de projet ADAPEI 23)

Quelques conseils et témoignages
Il est important de partir des déterminants de la santé pour les personnes (enquête), nous avons demandé aux usagers quelle représentation ils avaient de la "bonne santé", nous nous sommes rendus compte qu’ils avaient des besoins en lien avec la définition de la santé telle que définie par l’OMS et pas nécessairement les besoins identifiés par les professionnels.

Ainsi dans le projet des appartements nous prenons en compte les besoins suivants :

  • partager des moments conviviaux
  • avoir des activités de loisir
  • ne pas être seul
  • la continuité des soins
  • être écouté et que cette parole soit prise en compte …

Il est important que les professionnels de terrain soient impliqués et cohérents dans leur intervention, c’est à eux d’évaluer les limites, les contraintes, les améliorations et les objectifs visés du projet.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page