Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Prise ne charge globale du patient
Provence-Alpes-Côte d’Azur
4 décembre 2014

Prise ne charge globale du patient

Objectifs
1/ Améliorer le confort physique et psychologique du patient hospitalisé par des techniques non invasives, sans risque d’iatrogénicité, d’efficacité prouvée (self based medicine) 2/ Pouvoir répondre à la demande du patient en lui permettant l’accès à des soins de médecine complémentaire dans le respect des aspirations du patient.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

CENTRE CHIRURGICAL MONTAGARD

23 BD GAMBETTA

AVIGNON 84000

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

ABOSSOLO OLIVIER

Qualité : MÉDECIN ANESTHÉSISTE

Téléphone professionnel : 04 90 14 21 09

Courriel : dr.olivier.abossolo@orange.fr

Fax :

Le contexte

L’origine
Recherche d’amélioration de la qualité des soins couplée à une demande de plus en plus fréquente des patients d’avoir accès à des thérapies complémentaires naturelles en association aux soins conventionnels.

La finalité
Acter une prise en charge globale du patient (bien-être physique et psychologique) dans le cadre d’une prestation spécifique (intervention chirurgicale orthopédique). Diminution du risque d’iatrogénicité. Amélioration de la satisfaction des patients sur leur séjour hospitalier notamment en termes de douleur et anxiété. Tous les patients hospitalisés.

La description du dispositif
Les moyens utilisés sont des techniques de médecine naturelle éprouvées, dans le respect des aspirations du patient, en accord avec l’équipe médicale, et les praticiens paramédicaux. Améliorations attendues :diminution de la consommation de médicaments chimiques. Amélioration de l’autonomie du patient en sortie d’hospitalisation. Tous les patients hospitalisés.

Les acteurs
Initiateur du projet : Dr Olivier ABOSSOLO, médecin anesthésiste. Acteurs participants au projet : Mr Clément LARCHER, Directeur ; Mme Sophie PEYRON, IDE douleur ; Mme Nadine AMOROS, cadre infirmière bloc opératoire ; Mme Catherine CHABROL, cadre infirmière ; Mme Catherine Chatelet, DSI ;Mme Solange REGIMBEAU, responsable qualité,

Les axes prioritaires :

accompagner les évolutions du système de santé dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…).

La réalisation

La mise en oeuvre
La principale difficulté, dans un premier temps, a été de convaincre les équipes cliniques de l’apport de la démarche dans la prise en charge des patients, et pour les patients. Une fois cette difficulté levée en phase de test, le projet a pu se développer. Implication des partenaires et patients : Convention avec une association loi 1901 de thérapeutes pour les prestations intra muros, information des usagers en CRUQPC.

Le calendrier

Projet initié en :
2010

Projet mis en œuvre en :
2011

Comment et combien ?
-Le projet nécessite la mobilisation de moyens financiers, notamment d’investissements matériels afin d’équiper la structure avec les outils techniques utiles dans le programme (thérapie laser, aromathérapie,….). Un plan d’investissement type s’élève à environ 35K€ sur la partie matériel pour un établissement d’une soixantaine de lit.

Sur la partie ressources humaines, le projet en phase initiale a nécessité un investissement lourd de la part du Dr Abossolo, en « marge » de ses activités médicales. Dans la phase de déploiement, il est nécessaire d’avoir environ un mi temps dédié du praticien, avec lequel un contrat a été conclu en ce sens.

La communication
Valorisation du projet : Être acteur dans l’évolution des soins de santé vers une médecine plurielle et consensuelle, écologique et respectueuse de l’humain. Forme de communication : La communication est prévue à partir de début 2015, auprès des partenaires de la santé (établissements de soins, médecins, paramédicaux) et du grand public. Publication : Revue Phytothérapie Européenne, Congrès international Médecine Intégrative 2011. Interviews écrites : revue Inexploré, revue Clefs, journal régional La provence,

Et après

Les résultats
La plus-value apportée au patient par ce projet est certaine et validée par des évaluations déjà réalisées : Enquête de satisfaction auprès des patients, études cliniques (cf annexe) Généralisation du projet aux 45 autres cliniques du groupe VITALIA.

Évaluation et suivi
Evaluation sous forme d’enquête de satisfaction (IDE responsable douleur) et d’études cliniques (Dr Olivier ABOSSOLO) par semestre. Evaluation par l’HAS sept 2013 : validation et certification du projet par les médecins experts de l’HAS lors de la visite d’accréditation de septembre 2013. Conséquences de l’évaluation : Validation du projet :phase test —> projet d’établissement, déblocage du budget et des ressources humaines.

Quelques conseils et témoignages
1/ Avoir une bonne connaissance des deux domaines thérapeutiques (conventionnel et complémentaire) 2/ Être à l’écoute de la demande (besoins, motivations)et du ressenti (évaluation) des patients. 3/ Débuter par un process simple en dispositif et moyen d’évaluation.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page