Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Champagne-Ardenne > Prévention et sensibilisation sur la consommation
Champagne-Ardenne
8 octobre 2015

Prévention et sensibilisation sur la consommation

1. Le porteur du projet

Coordonnées complètes
APEI de l’AUBE (Association de Parents d’Enfants Inadaptés)
29 av des Martyrs de la Résistance
10000 TROYES

Coordonnées complètes et fonction du contact
M. MESSAGER Jean-Luc, Président de l’APEI
Tél 03 25 70 44 00
M.BOUDIN ALAIN ESAT LE TERTRE
Courriel : a.boudin@apei-aube.com

2. Le contexte

L’origine
Constat des professionnels que l’addiction des usagers à certaines substances telles que drogue, alcool, tabac, est fortement présumée à l’extérieur des structures et/ou verbalisée par certains, et conduisent à des comportements et conduites à risques ; les usagers concernés ne paraissent pas avoir conscience des risques.

  • Constat des professionnels que peu d’études ont été menées sur la thématique des consommations d’alcool, drogue, tabac par des personnes en situation de handicap. Cela peut s’expliquer par l’hypothèse que ces conduites à risque soient un phénomène nié, ignoré ou banalisé.
  • Parution de la "charte des droits et libertés de la personne accueillie" (selon l’arrêté du 08/09/2003, charte mentionnée à l’article L311-4 du Code de l’Action Sociale et des Familles) - Art. 7 "Droit à la protection".
  • Volonté de l’APEI de protéger une population vulnérable par la mise en œuvre d’une démarche de prévention des conduites addictives (alcool, tabac, drogue).
  • Volonté d’inscrire la prévention dans une démarche plus large reposant sur des actions d’éducation, d’information et de sensibilisation.
  • La toute 1ère collaboration entre l’ANPAA 10 et le milieu ESAT ont fait de ce projet une démarche innovatrice dans l’Aube.

La finalité
Pour les usagers :

  • contribuer à mettre en application le droit des usagers à l’information, à la prévention,
  • les sensibiliser aux risques liés à la consommation d’alcool, drogue, tabac,
  • mettre en place un plan de prévention auprès de l’ensemble des usagers,
  • favoriser l’accès à la prévention et aux soins des personnes en difficulté avec leur consommation d’alcool, drogue, tabac,
  • favoriser la prise de conscience, individuelle et collective, des risques liés aux consommations de substances psychoactives. Pour les professionnels :
  • mettre en place un plan de prévention auprès des équipes socio-professionnelles,
  • mettre en place un soutien technique afin de pouvoir relayer l’information auprès des usagers, via une séance co-animée par la chargée de prévention de l’ANPAA et une éducatrice spécialisée de l’ESAT LE TERTRE.

La description du dispositif
Améliorations attendues :

  • développer un esprit critique vis-à-vis des comportements à risques,
  • créer un espace de paroles et d’échanges,
  • permettre aux usagers, grâce aux informations fournies, d’évaluer leur propre consommation,
  • favoriser l’orientation vers les structures de prise en charge,
  • créer une dynamique de prévention au sein de la structure de l’ESAT LE TERTRE.

Usagers ciblés : l’ENSEMBLE DES USAGERS accueillis à l’ESAT LE TERTRE

Dans la structure ESAT LE TERTRE :

Actions collectives :

  • partenariat avec l’ANPAA,
  • intervention d’un médecin, psychologue, éducateur spécialisé, conseiller,
  • mise en place par l’ANPAA d’un programme de prévention : - 4 séances de chacune 1 heure de sensibilisation au risque de consommation addictive d’alcool, tabac, auprès de 10 groupes d’usagers, - 1 séance de rappel 6 mois plus tard pour chaque groupe défini précédemment,
  • séances co-animées par la chargée de prévention de l’ANPAA 10, accompagnée d’une éducatrice spécialisée de l’ESAT LE TERTRE.

Séance 1 : le produit alcool - taux d’alcoolémie, atelier sur les équivalences Séance 2 : effets et risques du produit alcool, tabac - effets de l’association alcool, tabac et médicaments sur la santé (grossesse…) Séance 3 : effets et risques du produit alcool, tabac (suite) - les conduites à risques : alcool et route, alcool et travail…, coût de l’alcool, du tabac, sur le budget, et conséquences sur la vie familiale, sociale et professionnelle – législation Séance 4 : alcool, tabac et soin - visite des locaux de l’ANPAA 10 - alcool, tabac et dépendances, travail sur les représentations Actions individuelles :

  • entretiens individuels, écoute, sécurisation, conseil… avec l’équipe pluridisciplinaire de l’ESAT,
  • disponibilité des professionnels à l’écoute des préoccupations et du questionnement des usagers,
  • accompagnement individualisé avec intervenant de l’ANPAA, entretien à l’ANPAA.

Les acteurs
Une éducatrice spécialisée de l’ESAT LE TERTRE a participé à une formation organisée par l’ANPAA 10 sur 3,5 jours ayant pour thème : « Formation de personnes relais facilitant la prise en charge et l’orientation d’un public présentant une déficience intellectuelle et/ou motrice et rencontrant un problème avec l’alcool ».

Les axes prioritaires
Au sein de l’APEI, des actions de prévention santé sont régulièrement mises en place (commission « vie affective et sexuelle »).

3. Le réalisation

La mise en oeuvre
ELEMENTS FACILITATEURS : En interne :

  • l’engagement de la Direction de l’ESAT LE TERTRE
  • l’investissement des professionnels du terrain qui œuvrent pour accompagner dans la dignité, le respect des usagers

En externe :

  • disponibilité et faculté d’adaptation des intervenants extérieurs

IMPLICATION DES PARTENAIRES : Partenaires externes :

  • les équipes de l’ANPAA 10 apprécient d’intervenir au sein de l’ESAT LE TERTRE, elles observent un réel investissement, motivation des usagers.
  • les équipes de l’ANPAA 10 sont sollicitées à titre individuel, des suivis ont pu ainsi être mis en place à l’ANPAA 10.

Partenaires internes :

  • les professionnels de l’ESAT LE TERTRE : ils sont associés au projet, et peuvent ainsi répondre aux besoins et demandes des usagers.
  • les usagers : ils se sentent directement concernés par les actions collectives ou individuelles mises en place dans la structure. Ils expriment leur ressenti à chaque fin de séance.

Le calendrier
De septembre 2009 à ce jour .

Comment et combien ?
Coûts et moyens mobilisés pour les actions dans l’ESAT :

Le coût total du projet a été supporté par le groupement régional de santé publique de Champagne-Ardenne, puisqu’il s’agissait d’un projet innovateur.

Moyens humains :

Les professionnels participant aux séances ont été volontaires et détachés des activités courantes de l’établissement. L’ensemble de l’ESAT LE TERTRE a adapté son fonctionnement afin de permettre la participation des usagers et des professionnels.

La communication
Plaquette, rencontre avec le réseau d’acteurs sur le départemment, et mise en ligne du projet sur notre site.

4. Et après

Les resultats
La démarche a permis de :

  • lever les tabous, de pouvoir échanger avec les usagers concernés directement ou indirectement par la prise d’alcool, tabac ou drogue, d’échanger, d’exprimer des doutes, des craintes, de sortir de l’isolement.
  • modifier les pratiques éducatives, notamment dans le regard, la représentation des professionnels concernant ce sujet,
  • modifier le positionnement des professionnels vers un plus grand respect du statut de l’usager dans sa souffrance liée aux conduites addictives, développer de l’empathie,
  • apporter un réel échange d’égal à égal entre les usagers, les professionnels.

Perspectives de généralisation ou de transposition : Sont en réflexion d’autres projets similaires, autour de l’utilisation d’Internet dans le cadre des réseaux sociaux, l’addiction aux jeux…

Evaluation et suivi :

  • l’évaluation de l’action est réalisée par groupe à l’ANPAA 10, et est constituée des échanges verbaux,
  • les usagers ont exprimé le regret de ne pas poursuivre l’action plus longtemps.
  • sur un effectif de 109 usagers à l’ESAT LE TERTRE, seuls 5 ont choisi de ne pas participer à cette information pour des raisons personnelles (sujet sensible pour eux)
  • il est prévu un rappel des informations, planifié sur le dernier semestre 2012, qui se poursuivra au sein de l’établissement avec l’équipe socio-para-médicale.

Conseils et témoignages : Cette démarche s’inscrit dans un profond respect des uns et des autres, de la parole donnée. Le risque est que certains dévoilent des éléments intimes de leur histoire personnelle. Le cadre doit être clairement défini, avec la possibilité pour chacun de trouver une écoute plus individuelle auprès de personnes relais. Toute moquerie ou jugement ne peuvent être acceptés dans cette démarche. L’adhésion de la direction et du personnel contribue à la réussite de ce projet.

Evaluation et suivi
Service Qualité de l’APEI DE L ’AUBE

Quelques conseils et témoignages
Fédérer l’ensemble des professionnels inter établissments autour du projet.

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page