Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Limousin > Mise en place d’un centre de thérapies orales dans le service d’oncologie
Limousin
3 décembre 2015

Mise en place d’un centre de thérapies orales dans le service d’oncologie

Objectifs
Formaliser un parcours du patient sous thérapie orale et favoriser son accompagnement personnalisé tout au long de celui-ci. Impliquer de tous les professionnels qui gravitent autour du patient qu’ils soient professionnels hospitaliers ou de ville. Valoriser l’activité médicale, pharmacienne et paramédicale dans le contexte du CTO Améliorer la qualité de vie du patient et permettre de diminuer l’anxiété liée à la prise de chimiothérapie hors contexte hospitalier. Améliorer la compliance.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

CHU de LIMOGES

2 avenue Martin Luther King

Limoges 87042

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

RAFFY Patrick

Qualité : Cadre de santé

Téléphone professionnel : 0555061707

Courriel : patrick.raffy@chu-limoges.fr

Fax :

Le contexte

L’origine
Le parcours de soins des patients atteints de cancer est en pleine évolution, notamment avec des chimiothérapies et des traitements ciblés administrés de plus en plus par voie orale. Ceux-ci représentaient en effet 25% des prescriptions en 2013 au niveau national, et devraient atteindre un taux d’environ 50% en 2020 selon les sociétés savantes. Elles présentent certaines limites, dont les principales sont :

  • la bonne compréhension par le patient des modalités de prise de son traitement ;
  • une bonne compliance du patient sur le long terme ;
  • des toxicités non négligeables, nécessitant un suivi médical spécifique ;
  • une reconnaissance par le patient des signes d’alerte requérant un contact rapide avec l’hôpital. Par ailleurs, le cancer, pathologie lourde, présente la spécificité de nécessiter une prise en charge globale du patient et la mise en place d’un véritable parcours de soins coordonnés.

La finalité
Pour les patients sous chimiothérapie ou thérapie ciblée orale,la finalité du projet est d’offrir un meilleur cadre de vie avec un traitement à domicile et de diminuer l’anxiété liée à la prise de chimiothérapie hors contexte hospitalier : le patient n’est pas seul. Il est accompagné à toutes les étapes de son parcours. La prise médicamenteuse est sécurisée et un suivi rigoureux du patient est organisé. Un programme d’éducation thérapeutique permet en outre aux patients de développer des comportements permettant d’éviter et/ou de dépister la survenue d’effets secondaires et d’être autonome, de manière sécurisée, dans la gestion de ces effets. Pour les professionnels de ville, ce projet permet de les accompagner dans la prise en charge de leurs patients à leur domicile et pour les professionnels hospitaliers de bénéficier d’une organisation professionnelle dédiée. Pour notre système de santé, ce projet participe à la réalisation d’une évaluation des pratiques (projet DICTO).

La description du dispositif
Ce projet a permis de formaliser la prise en charge des patients sous chimio ou thérapie ciblée orale dès la consultation d’annonce. Dès cette consultation des documents sont remis au patient retraçant les étapes de son parcours (calendrier de traitement, produits utilisés, soins de support mobilisables après détection de la fragilité sociale) ainsi que des documents d’information sur la molécule utilisée créés au sein du réseau régional ROHLIM. Un appel au médecin traitant, pharmacien et à l’infirmière de ville pour les informer des modalités pratiques de suivi coordonné du patient sont réalisés. De plus des documents nécessaires à la prise en charge leurs sont adressés. Des locaux et une ligne directe dédiés au centre de thérapie orale facilitent la communication avec le patient, son entourage et tous les professionnels impliqués. Une proposition systématique pour chaque patient d’entrer dans le programme d’éducation thérapeutique est réalisée.

Les acteurs
Ont participé à l’élaboration et la mise en place de ce projet : le responsable de service, les praticiens hospitaliers, infirmières de la consultation d’oncologie médicale, psychologues, diététiciennes, socio-esthéticiennes, docteurs en pharmacie, le cadre de santé. Un groupe de travail a piloté l’élaboration et la mise en place du programme d’éducation thérapeutique.

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

accompagner les évolutions du système de santé dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…).

La réalisation

La mise en oeuvre
Éléments facilitateurs : des locaux ont été attribué à cette activité ainsi qu’un fax et une ligne téléphonique dédiée. Deux recrutements infirmiers ont été réalisés pour dédier des professionnels sur cette activité. Les usagers sont rendus acteurs de leur santé par le biais du programme d’éducation thérapeutique et par toutes les informations données tout au long de leur parcours.

Le calendrier

Projet initié en :
2014

Projet mis en œuvre en :
2015

Comment et combien ?
Ce sont des moyens bureautique, informatique et téléphonique qui ne sont pas encore évalués. 1 ETP est dédié à cette activité 5/7 jours, toute l’année. Les horaires de travail sont de 10h-18h

Le budget CTO est un budget ARS car une fiche projet avait été déposée à l’ARS. Pour DICTO c’est une réponse à un appel projet DGOS qui a été retenue. S’agissant de l’éducation thérapeutique, le programme a été développé en interne.

La communication
Pour le programme d’éducation thérapeutique une affiche a été présentée à un congrès par le médecin référent du CTO. Présentation d’un poster au congrès national des réseaux de cancérologie en septembre 2015 Une parution dans le CHORUS (journal interne à l’établissement) a été faite. Une présentation du CTO et de DICTO sera réalisée au sein de la région par le réseau ROHLIM à destination des professionnels du soin de ville.

Et après

Les résultats
Au regard de la mise en œuvre récente de ce projet l’évaluation n’a pas encore été réalisé.

Évaluation et suivi
Il n’y a pas encore eu d’évaluation, le projet ayant été mis en place qu’en avril 2015.

Quelques conseils et témoignages
Développer le système d’unité dédiée aux patients pris en charge par thérapies orales au sein des différents établissements de façon homogène au niveau régional par le biais des réseaux de cancérologie. Ce sera un atout pour les patients et permettra de diminuer les inégalités d’accès aux soins sur le territoire.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page