Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Guadeloupe > Mes choix pour ma santé
Guadeloupe
6 décembre 2013

Mes choix pour ma santé

Objectifs
Faire connaitre, promouvoir et démystifier la rédaction des directives anticipées par les patients, les usagers et les professionnels de santé.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

CLINIQUE LES EAUX CLAIRES

MOUDONG SUD

BAIE MAHAULT 97122

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

LABOUREL MARIE - CHRISTINE

Qualité : MEDECIN DIM / CONSEIL

Téléphone professionnel : 0590 97 63 18

Courriel : mariechristine.labourel@kapasante.fr

Fax : 0590 97 63 20

Le contexte

L’origine
Prenant en charge des patients avec des pathologie de plus en plus lourdes, nous avons été amenés suite à différent échanges sur les droits des usagers avec la représentante des usagers, les personnels soignant et non soignants à réfléchir sur un projet d’amélioration de la prise en charge des patients en y incluant notament les directives anticipées. Ce projet a été intitulé "Mes choix pour ma santé".

La finalité
Faire connaitre les directives anticipées, sensibiliser le personnel et les usagers par une approche de dédramatisation.

Les usagers cibles sont les patients, les accompagnants, le corps médical, les personnels soignants et non soignants.

La description du dispositif
Un document d’information "mes choix pour ma santé" a été réalisé a destination des usagers. Il présente les directives anticipées et permet aux patients de les rédiger s’ils le souhaitent.

Les acteurs
Monsieur Arnaud Goguillot, directeur général, a l’initiative du projet a nomme chef de projet, Marie-Christine Labourel, dans le cadre de ses fonctions de médecin conseil de l’établissement. Un groupe de travail a été constitue avec la représentante des usagers, la directrice des soins, une cadre de santé, le service qualité et une secrétaire médicale.

Les axes prioritaires :Mobiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers ;

Renforcer et préserver l’accès à la santé y compris à la prévention pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables, fragiles (mineurs, majeurs protégés, personnes en perte d’autonomie, personnes souffrant de troubles psychiques, personnes déficientes intellectuelle…), étrangers, personnes placées sous main de justice.

La réalisation

La mise en oeuvre
1) Création et insertion d’un document d’information a destination les usagers, expliquant les directives anticipées et leur permettant éventuellement de les rédiger, leur a été propose. Lors des réunions préparatoires a la création de ce document, les difficultés rencontrées portaient sur le choix des mots a utilises pour aborder le sujet.

2) Des affichettes ont été placardées dans les différents services de soins avec des séances explicatives

3) Des affiches ont été placardées dans la clinique et la maison de consultation pour inviter les patients, les usagers, le corps médical et les personnels soignants et non soignants a une journée d’information sur les directives anticipées.

Le calendrier

Projet initié en :
2013

Projet mis en œuvre en :
2013

Comment et combien ?
le groupe de travail avec l’aide de la représentante des usagers a rédigé les documents et a organise la journée d’information, sous couvert du directeur général qui a mis a disposition les moyens techniques de l’établissement.

Le comité de pilotage pour ce projet était compose de 6 personnes permanentes, il s’est tenu 11 réunions de travail. Ce qui représenté un volume horaire total de 90 heures de travail pour un budget personnel charge plus matériels divers chiffre a 15000 euros.

La communication
une information est faite dans le livret d’accueil sur les directives anticipées.

De nombreux échanges animes ont eu lieu lors de la journee d’information entre le groupe de travail et les nombreux visiteurs.

Les moyens utilises ont été l’audiovisuel, supports papiers et échanges verbaux.

Nous avons fait le choix de limiter notre action de communication a l’établissement a ce stade de maturité du projet. Dans un deuxième temps, nous envisageons d’inviter la presse locale lors d’une prochaine journée d’information a horizon 2014.

et après

Les résultats
la mise en place de ce projet a permis tant au niveau des patients qu’au niveau des professionnels de santé de (re)découvrir, la loi Leonetti du 22 avril 2005 sur les directives anticipées. Cette action a permis d’éveiller les consciences sur ce sujet intime de santé publique, qui plus est dans un contexte insulaire.

Depuis, cette journée d’information nous sommes régulièrement sollicites par des usagers et des professionnels de santé sur ce thème, ce qui nous amené a entamer une réflexion sur la production d’un document standardise que l’on pourrait partager avec d’autres établissements de santé publiques et privées.

L’utilisation d’intranet au niveau de l’accueil et dans les salles d’attente de l’établissement devrait permettre une meilleure diffusion de l’information sur les directives anticipées.

évaluation et suivi
le groupe de travail se réunit actuellement pour la mise en place de 3 indicateurs et d’un calendrier periodique. Le service qualité sera en charge de la production de ces indicateurs dans le cadre du calendrier retenu. Nous nous sommes fixes mi-novembre 2013 pour le démarrage de cette action.

Dans 6 mois, une évaluation sera faite pour définir les éventuels améliorations ou ajustements a mettre en place, dans le but de pérenniser l’accessibilité au document par le plus grand nombre.

Quelques conseils et témoignages
nous conseillerons :

En premier lieu l’évaluation de la connaissance des directives anticipées auprès des usagers et des professionnels de santé.

En deuxième lieu veiller au choix des bonnes personnes composant le groupe de travail en privilégiant plutôt l’intérêt pour le sujet a la fonction. Concernant ce projet, il nous semblait incontournable de rendre accessible au plus grand nombre l’information sur la loi Leonetti du 22 avril 2005 sur les directives anticipées. Le constat est que 8 ans plus tard, cette loi est toujours aussi méconnue.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page