Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Pays de la Loire > Maintien de l’ancrage social et professionnel des patients atteints d’IRC
Pays de la Loire
6 décembre 2013

Maintien de l’ancrage social et professionnel des patients atteints d’IRC

Objectifs
Echanger sur leurs préoccupations, rompre l’isolement et essayer d’apporter quelques réponses adaptées à leurs questionnements et besoins.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

ECHO

85 rue Saint Jacques - Pavillon Montfort
BP 10214

NANTES 44202

Type de la structure :
association

Coordonnées du contact

FRANCOIS Martine

Qualité : Responsable du Service Social

Téléphone professionnel : 02 40 32 85 08

Courriel : mfrancois@echo-sante.com

Fax :

Le contexte

L’origine
En France, au 1er janvier 2010, on estimait à 68.000 le nombre de personnes recevant un traitement de suppléance par dialyse ou greffe. Le nombre de personnes ayant débuté un traitement de suppléance en 2008 était d’environ 9.300, soit 147 personnes par million d’habitants par an. Avec une prévalence de 1.060 personnes traitées par million d’habitants, l’insuffisance rénale chronique terminale constitue en France, comme dans la plupart des pays industrialisés, un problème majeur de santé publique. Parmi les patients insuffisants rénaux terminaux nécessitant un traitement de suppléance, un patient sur trois arrivant en dialyse et plus d’un patient sur deux chez les greffés sont des actifs (moins de 60 ans).

A ce titre, chaque année le service social de l’établissement accueille plus d’une vingtaine de patients jeunes (de 18 à 35 ans) qui débutent leur dialyse sur les différents sites de soins que compte l’ECHO en région. Ils ont souvent le sentiment d’être seuls dans leur tranche d’âge à devoir vivre avec ce traitement.

La finalité
Permettre aux personnes accompagnées de poursuivre ou de s’insérer dans un parcours professionnel

La description du dispositif
Les rencontres régulières d’un groupe de jeunes leur ont permis d’échanger sur leurs préoccupations, de rompre leur isolement et d’essayer d’apporter quelques réponses adaptées à leurs questionnements et besoins. Dans ce contexte, en septembre 2011, s’effectue la rencontre avec des dirigeants d’entreprises (CJD - Centre des Jeunes Dirigeants d’Angers.) L’intérêt du travail en "triangulation" a encouragé et aidé les jeunes à aller vers le monde de l’entreprise.

Les acteurs
Les patients Les jeunes dirigeants d’entreprises Le service social ECHO

Les axes prioritaires :

faire converger les droits des usagers des structures sanitaires, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des usagers (CRUQPC, CVS) et par la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés au secteur ambulatoire (CRUQ-PC « territoriale » ou « ambulatoire ») ;

La réalisation

La mise en oeuvre
Une réunion mensuelle entre les patients, les dirigeants et le service social est mise en place. Le groupe se compose de 20 participants en moyenne et les réunions s’effectuent en alternance sur deux départements. 15 jeunes ont assisté aux rencontres avec le CJD entre septembre 2011 et juillet 2013. 10 jeunes ont bénéficié d’un entretien individuel de simulation d’embauches 11 ont participé à un atelier de travail sur CV avec un dirigeant d’entreprise. 5 demi-journées ont été organisées pour un atelier de travail en vue de la préparation d’une plaquette. 1 visite d’entreprise embauchant des personnes bénéficiaires de la qualification de travailleur handicapé a été réalisée

Le calendrier

Projet initié en :
2010

Projet mis en œuvre en :
2011

Comment et combien ?
Le service social anime l’action collective en référence avec la méthodologie de travail social de groupe. Il fait le lien avec les membres du CJD. Il reprend les attentes du groupe pour des informations sur les différents dispositifs et prépare les rencontres avec les partenaires du maintien dans l’emploi et du handicap afin de permettre des interventions et des particiaptions du groupe jeunes actifs au niveau départemental, régional et national (ADPT, FNAIR, RENALOO, E.G.R…) Le service appuie la logistique du groupe : en terme de transmission d’information, de mise à disposition des salles et d’animateur des réunions. Le Budget annuel de l’action est de 1 200€ (frais de transport de jeunes, collations, …) Nombre de réunion en : 2011 : 9 2012 : 16 2013 : 9

La communication
Interne : Par les jeunes sur le lieu de soins Le service sociale lors des entretiens avec les patients. Le CJD par leurs réseaux professionnels Décembre 2012 : Article dans le Revue de l’ECHO

Externe : Presses locales et spécialisées : Juin 2012 lors d’un contact informel avec la rédaction du journal Ouest France, le CJD a eu l’occasion d’évoquer le groupe des jeunes dialysés et les travaux communs. Cet article a été diffusé sur le net. (http://www.terristoires.info/econom…). En Mars 2012, La Ligue Rein et Santé a sollicité un article. (http://www.rein-echos.fr/nos-medias…)

Et après

Les résultats
La mobilisation des jeunes et l’intégration régulière de nouveau patient dans le groupe Le projet des jeunes de se constituer en association ( Groupe RédialOuest) La plaquette à destination des employeurs La pérennité du travail avec le CJD et l’ouverture à un de leur partenaire : FACE (Fondation Action Contre l’Exclusion)

Évaluation et suivi
Le service social assure la préparation, le suivi des réunions.

Quelques conseils et témoignages
RAS

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page