Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Basse-Normandie > Ma santé chez moi même en EHPAD en toute sécurité
Basse-Normandie
3 décembre 2015

Ma santé chez moi même en EHPAD en toute sécurité

Objectifs
Faciliter le maintien du parcours de vie des résidents en maintenant son médecin traitant c’est à dire sa santé principal objectif des résidents après avoir quitté leur domicile, leur commune,… et éviter les ruptures, installation du lien santé

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

EHPAD Saint Vincent de Paul

2 la Grande Rue

Occagnes 61200

Type de la structure :
établissements médico-sociaux

Coordonnées du contact

CHOQUET Brigitte

Qualité : Directrice

Téléphone professionnel : 0233398700

Courriel : b.choquet-ehpad-occagnes@laposte.net

Fax : 0233398702

Le contexte

L’origine
Une entrée en EHPAD c’est une rupture avec sa vie antérieure même si nous mettons tout en oeuvre pour que le glissement s’effectue sans chaos, cependant l’arrivée dans un univers nouveau, avec des personnes nouvelles : professionnels, résidents,… demande un moment d’adaptation. La présence du médecin traitant habituel qui connait les petits et les plus grands évènements au moment ou l’on parle plus souvent de la fragilité de la santé est important, il rassure, il poursuit les actions entreprises bien souvent renforçant le suivi,… il évite aux enfants de s’approprier "l’aspect santé" au profit du côté médiation, permet au résident de conserver le coté "intime", implique l’aspect respect du droit des usagers.

La finalité
- maintenir la présence du médecin libéral au coté du résident pour assurer la transition entre avant et maintenant, pour l’installation du résident en EHPAD,

  • anticiper un transfert de médecin par une discussion entre médecin traitant-résident-famille pour le choix du nouveau médecin et le transfert du dossier médical,
  • identifier le rôle du médecin coordonnateur
  • faciliter la mise en place du plan de soins, la construction du projet de vie,

Nous souhaitons que cet équilibre perdure pour le confort du résident. Le public cible est bien évidemment les résidents qui arrivent dans nos structures de plus en plus âgés et dépendants.

La description du dispositif
le maintien des liens entre le temps de l’autonomie et celui ou progresse la dépendance

Les acteurs
L’ensemble de l’équipe de soins : IDEC, neurospychologue, IDE,…

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

faire converger les droits des usagers des structures de soins, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des représentants des usagers et des usagers (CRUQPC, CVS) et de la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés aux parcours (organisation territoriale pour l’exercice des droits, impliquant les établissements, les conseils généraux, les ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé,… )

accompagner les évolutions du système de santé dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…).

La réalisation

La mise en oeuvre
Processus déjà en place, mis en oeuvre au cours de la visite de pré admission,… dispositif que nous souhaitons pouvoir maintenir malgré la désertification médicale.
Encore 15 à 17 médecins libéraux interviennent au sein de notre structure. Nous prolongeons cette action avec les praticiens libéraux : dentistes,…

Le calendrier

Projet initié en :
01. avant 2010

Projet mis en œuvre en :
01. avant 2010

Comment et combien ?
Action conduite en interne par l’équipe soignante sous la conduite du médecin coordonnateur, la direction dans l’optique de répondre "au droit des usagers", à une prise en charge continue des résidents.

La communication
Communication à partir du dossier d’inscription -

Et après

Les résultats
L’ensemble des résidents conserve le bénéfice de leur médecin antérieur, une autre catégorie venant d’un secteur géographique plus éloigné choisie le médecin d’un membre de leur famille ou celui conseillé par le médecin de famille, enfin le choix du médecin coordonnateur est fait. Trés peu choisisse à l’occasion de leur entrée de changer de médecin.

Évaluation et suivi
notre souhait est la poursuite de l’action conduite, l’encouragement des médecins à venir examiner sur la structure,… faciliter l’appropriation de la télémédecine par les médecins libéraux dans le cadre de l’expérimentation qui va être menée au sein de l’établissement. Dispositif qui permettra l’accès aux consultations d’un spécialiste même en grande difficulté de déplacement,d’éviter des déplacements aux résidents,des passages aux urgences, un suivi plus régulier dans un cadre habituel, une présence soignante si nécessaire,…

Quelques conseils et témoignages
Les conseils que nous pourrions transmettre sont :l’entrée en institution ne signifie pas l’abandon de ses habitudes de vie mais le prolongement, ce n’est devenir l’enfant des ses enfants mais garder sa personnalité et les liens que l’on a avec l’extérieur, c’est aussi pouvoir dire ce que l’on souhaite en matière de soins, c’est être soigné par une personne qui connait votre environnement, votre passé,.. votre vécu. C’est choisir l’institution pour la sécurité des soins.

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page