Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > Culture et santé > Nord-Pas-de-Calais > Les veilleuses
Nord-Pas-de-Calais
16 janvier 2015

Les veilleuses

Objectifs
Le projet est pensé autour d’interventions qui pourraient être " comme des veillées ". Nous avons enregistré les voix des soignants, ces voix sont familières aux jeunes patients. Elles content chacune un morceau d’histoire, quelques lignes d’une poésie. Nous avons choisi, les textes de Robert Louis Stenvenson. Cet auteur écossais du 19eme siècle était un grand voyageur, un éternel vagabond, un rêveur. Ces enregistrements sont devenus la matière première du travail. L’objectif est par l’image et les sons d’introduire l’ailleurs dans l’hôpital. L’éclatante lumière d’un désert, le souffle du vent d’hiver, la douceur d’un ciel étoilé, le frissonnement des feuilles d’arbre, le roulis d’un bateau en pleine mer…… Des sensations ….. Petit à petit, au fur et à mesure des séances, des outils inter actifs, des sons, des images ont été transformés , améliorés en fonction des réactions des jeunes. Les images et les sons se projettent sur les murs de l’hôpital. Pendant un court moment, les lieux sont modifiés, transformés. Le dispositif englobe et immerge les patients. Un dispositif qui transporte ailleurs sans bouger du service de soins

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Centre de soins Antoine de Saint Exupèry

route de La Bassée

Vendin le Vieil 62880

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

Vermast Marion

Qualité : Référent Culture à l’hopital

Téléphone professionnel : 0321795300

Courriel : marion.vermast@ugecam-nord.cnamts.fr

Fax :

Le contexte

L’origine
La nécessité d’introduire un temps de vie hors du soin et de donner place à l’inhabituel, à l’extra..ordinaire

La description du dispositif
Les patients en situation de polyhandicap ou présentant une psychose déficitaire

Les acteurs
Deux référentes des projets Culture à l’hôpital, Cléa Coudsi et Eric Herbin, deux artistes plasticien et les équipes de soins. Partenaires financiers : ARS et DRAC

La réalisation

La mise en œuvre
Plusieurs phases définies :

  • sensibilisation des équipes soignantes (présentation et discussion autour du projet)
  • Prise de sons avec l’équipe soignante dans les unités de soins
  • Cinéma des sensations : la salle de soin est transformée en salle de projection vidéo et sensorielle
  • restitution à l’ensemble des patients concernés par le projet : mise en situation et projection d’un film retraçant le projet

Les difficultés rencontrées :

  • peu de disponibilité des soignants
  • implication irrégulière de l’équipe soignante au cours du projet.
  • les autorisations de l’utilisation de l’image des patients pour une valorisation de l’action a été extrêmement difficile à obtenir auprès des représentants légaux.

Le calendrier

Projet initié en :
2013

Projet mis en œuvre en :
2014

Comment et combien ?
16 séances réparties sur environ une année. budget total : 4380 euros financé en grande partie par le dispositif "Culture-santé" coordonné par l’ARS et la DRAC Nord Pas de Calais, le reste a été pris en charge par l’établissement.

L’établissement sanitaire a confié à 2 professionnels la mission de coordonner le projet culture. Ces 2 référentes initient le projet, contribuent à l’élaboration du projet avec les artistes, accompagnent les artistes dans la réalisation de l’action.

La communication
Le projet a été valorisé au cours d’une journée organisée par la DRAC et l’ARS : projection d’un film retraçant les réactions des patients au cours des différentes séances

Et après

Les résultats
Las ateliers artistiques proposés ont permis aux patients en situation de polyhandicap de manifester de l’intérêt de l’éveil et de l’attention. Le fait qu’ils se soient déroulés dans leur lieu de soin a contribué à leur sérénité. Les stimulations ont été reçues dans un accompagnement individualisé. La proposition artistique a suscité de la curiosité, une envie de découvrir, de toucher : une ouverture au monde. Pour ceux dont les capacités motrices le permettaient, l’implication psychomotrice s’est développée.

Ce projet reste spécifique à un public très déficitaire tant sur le plan communicationnel, intellectuel que moteur.

Évaluation et suivi
L’évaluation est constituée d’observations cliniques et d’indicateurs quantitatifs (nombre de patients concernés par le projet (67 patients)

Quelques conseils et témoignages
Il est nécessaire que le projet soit porté au sein de la structure sanitaire par un ou des référents, impliqués tout au long du projet (élaboration, mise en œuvre et évaluation)

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page