Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Languedoc-Roussillon > L’Ethique au coeur des pratiques
Languedoc-Roussillon
3 décembre 2015

L’Ethique au coeur des pratiques

Objectifs
L’Objectif de ces tables rondes était principalement d’aborder, au travers d’exemples concrets extraits du registre des plaintes, le vécu des patients vis-à-vis des attitudes des soignants. La question de l’éthique et de la bientraitance au centre de la prise en charge a été traitée et les professionnels y ont été sensibilisés.

Un autre objectif était de continuer d’associer les usagers à la mise en œuvre du programme d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Cliniques du Dr. Ster

9 avenue du Docteur Jean Ster

Lamalou-les-Bains 34240

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

Krugler Marc

Qualité : Directeur Administratif

Téléphone professionnel : 0467235050

Courriel : marc.krugler@cliniques-ster.fr

Fax : 0467235089

Le contexte

L’origine
Dans le cadre de la mise en oeuvre du projet d’établissement Ster 2017, la CRUQ a décidé d’organiser des temps de rencontre soignants/ soignés et professionnels/ personnes accueillies sur le thème "l’Ethique au coeur des pratiques".

La finalité
La finalité de ces tables rondes était principalement de clarifier les notions de bientraitance et de maltraitante à l’ensemble des équipes afin de les faire entrer dans une démarche éthique en confrontant leur point de vue avec celui des soignés par l’intermédiaire du représentant des usagers

La description du dispositif
La CRUQ a décidé d’organiser un temps de parole sur le thème "l’Ethique au coeur des pratiques". L’idée était de rassembler un maximum de professionnels toute catégorie confondues et ce, en l’absence d’une présence trop marquée de la direction ou de l’équipe d’encadrement afin de libérer la parole des équipes. Plus de 80 salariés ont ainsi participé à ces rencontres durant deux jours et par groupe de dix en moyenne.

Les acteurs
Le représentant des usagers siégeant à la CRUQ a été l’acteur principal de cet événement puisqu’il a participé à cette organisation de son initiative à sa mise en oeuvre. En tant qu’ancien patient de la clinique et membre de la CRUQ depuis de nombreuses années, il est celui qui a animé, face aux soignants, toutes les tables rondes et a procédé à la lecture des extraits de réclamations des patients.

Les axes prioritaires :

sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers ;

renforcer l’effectivité des droits des usagers par le traitement des réclamations et des plaintes en lien avec les représentants des usagers, quels que soient les destinataires de ces plaintes ou réclamations (établissements, conseils généraux, ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, …) et par l’analyse systématique des motifs notamment à partir des rapports des CRUQPC ou des CVS et la mise en œuvre de mesures d’amélioration

La réalisation

La mise en œuvre
Le principal obstacle a résidé dans la difficulté, pour les équipes d’encadrement, d’adapter le planning des soignants afin de leur laisser la possibilité d’assister à ces rencontres.

Les éléments facilitateurs de la démarche ont été le dynamisme et l’envie à la fois de l’équipe de direction et du représentant des usagers mais aussi des soignants présents.

Le calendrier

Projet initié en :
2014

Projet mis en œuvre en :
2014

Comment et combien ?
Cette initiative est un projet à bas coût puisque les frais résident essentiellement dans l’intervention du représentant des usagers sur son temps de travail.

Ces rencontres entrainent néanmoins un retard dans l’organisation des soins et nécessitent le remplacement des participants.

La communication
Cette initiative a fait l’objet d’une communication à l’ARS dans le cadre de la "semaine sécurité des patients".

Et après

Les résultats
Dès la fin des temps d’échange, les professionnels ont exprimé leur volonté de changer certains comportements et de se montrer plus volontaires dans la recherche de bientraitance.

Évaluation et suivi
Mise en place d’indicateurs de suivi du nombre de signalements d’événements indésirables par trimestre. En cas d’augmentation de ce nombre, le rythme des tables rondes pourra être renforcé.

Quelques conseils et témoignages
M. P.-E. LAURES représentant des usagers : "J’ai pu constater non seulement une volonté de participation à l’échange, mais aussi la richesse de ceux-ci. La parole a largement circulé, a priori bien plus qu’avec la hiérarchie. Et les langues se sont déliées, abordant bon nombre de sujets inhérents aux rapports soignants/ soignés et aux conditions de travail. L’utilité de ces rencontres semble évidente une fois qu’on les a faites, et avec des intérêts multiples en matière de ressources humaines, au sens propre"

Mme C. DOMENECH aide soignante : "Je me suis sentie utile à la discussion puisque le sujet concernait mon travail au quotidien. Ce format de rencontres permet de partager son ressenti. L’animation confiée au représentant des usagers a favorisé l’interactivité entre les participants. Celui-ci a donné des exemples concrets qui ont permis de faire partager nos expériences de soignant. J’y participerai de nouveau avec plaisir."

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page