Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Champagne-Ardenne > Jeu éducatif : pas mal les dents !
Champagne-Ardenne
6 décembre 2013

Jeu éducatif : pas mal les dents !

Objectifs
Renforcer et préserver l’accès à la santé y compris à la prévention pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables, fragiles (mineurs, majeurs protégés, personnes en perte d’autonomie, personnes souffrant de troubles psychiques, personnes déficientes intellectuellement…), étrangers, personnes placées sous mandat de justice.

 Sensibiliser les patients à l’hygiène bucco-dentaire par le biais d’un médiateur ludique.  Mobiliser leurs connaissances sur le sujet  Leur apporter des connaissances complémentaires en matière de prévention et de soin.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

CENTRE HOSPITALIER BELAIR

1 rue Pierre Hallali

CHARLEVILLE-MEZIERES 08013

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

JEZEQUEL Nathalie

Qualité : DIRECTEUR

Téléphone professionnel : 03.24.56.88.01

Courriel : direction@ch-belair.fr

Fax : 03.24.59.00.18

Le contexte

L’origine
En 2011, le CH s’est mobilisé dans le cadre de l’année des patients et de leurs droits et en 2012 plus particulièrement sur le thème de la bienveillance – bientraitance.

Afin de mieux comprendre la démarche engagée dans l’Etablissement, voici la synthèse des principales actions menées en 2011 et 2012 : En 2011 :  La connaissance des droits des patients auprès des patients eux-mêmes et des professionnels à partir de questionnaires,  L’information relative à l’application de la nouvelle loi du 5 juillet 2011 sur l’hospitalisation sous contrainte, intervention réalisée par un juriste, permettant le débat avec la salle,  La promotion de la bienveillance – bientraitance par l’intermédiaire de l’écoute de l’expression des patients, et à travers des œuvres artistiques, représentations qu’ils en ont, œuvres récompensées à l’issue de la semaine,  L’information donnée aux patients à travers des questions réponses sur l’ensemble de leurs droits,  Deux enquêtes, l’une destinée aux patients, l’autre au personnel soignant sur l’évaluation de leur satisfaction dans la prise en charge médicale et soignante en général.

Depuis cette action de novembre 2011, le comité de pilotage « droits, devoirs et sécurité des patients » a émis le souhait de pérenniser les actions en ce sens en les alimentant à partir d’un processus dynamique et évolutif de participation des patients et des usagers.

En 2012 :

En juin 2012, une proposition à la labellisation a été faite sur le thème du « Café Débat », elle a reçu un prix régional parmi douze lauréats.

Par ailleurs, l’élaboration d’un flyer, plaquette d’informations concernant la loi du 5 juillet 2011, a été réalisée à destination des patients.

Enfin, une charte « Bienveillance / Bientraitance » a été élaborée et sera, tout prochainement, diffusée, expliquée et affichée dans les unités de soins.

Ces actions se destinant principalement à la connaissance des droits des patients, le choix a été fait, cette année, à propos du label 2013, de réfléchir plus particulièrement à la cinquième thématique privilégiée proposée : « renforcer et préserver l’accès à la santé, y compris à la prévention pour tous, notamment par une information adaptée, aux personnes vulnérables, fragiles, étrangers, personnes placées sous main de justice ».

Fort de l’expérience de trois années successives où ont été organisées au sein de l’établissement « 3 journées de promotion à la Santé », il a semblé cohérent de proposer un projet relevant de l’éducation à la santé.

La finalité
Mettre en œuvre et proposer des actions de prévention et d’éducation à la santé par le biais d’un médiateur ludique à destination des patients souffrant de troubles psychiques.

Plus spécifiquement, le jeu proposé a pour but de sensibiliser à l’importance de l’hygiène bucco-dentaire (prévention et éducation) et d’expliquer aux participants la composition d’une arcade dentaire avec les fonctions des différentes dents.

La description du dispositif
Le jeu s’appelle « Jeu éducatif : Pas mal les dents ! » . Pour son descriptif exact, voir la pièce jointe « règles du jeu ».

Le jeu se déroule en 2 temps : une première partie qui s’apparente au jeu des 7 familles où il s’agit de rassembler une « famille » de 8 dents qui correspond à une ½ mâchoire humaine en les plaçant au bon endroit sur un chevalet en bois.

Et une seconde partie où un quizz est proposé aux joueurs afin de tester leurs connaissances sur l’hygiène bucco-dentaire. Cette phase du jeu permet à l’animateur de donner des explications et des conseils en la matière.

Le groupe participant se compose de 4 joueurs et d’un animateur disposant d’une connaissance suffisante en hygiène bucco-dentaire. Les joueurs sont des usagers hospitalisés ou pris en charge dans le cadre de soins ambulatoires.

Le jeu s’adresse à tous les patients (savoir lire et écrire est nécessaire pour pouvoir répondre aux questions du quizz, à défaut l’animateur lit les questions du patient).

L’animation est assurée par des professionnels de santé sensibilisés à l’hygiène bucco-dentaire.

Les acteurs
Le jeu a été imaginé par l’équipe d’odontologie qui travaille sur le site du centre hospitalier Belair et conçu dans sa phase de fabrication par un groupe de patients qui fréquente les ateliers d’ergothérapie, notamment la menuiserie et la poterie. Enfin, certaines parties du jeu ont été réalisées par le service de communication et de reprographie du CH.

Le groupe de pilotage « Droits des patients – Bienveillance – Bientraitance » a fait le choix de retenir ce support ludique, support de promotion et d’éducation à la santé.

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l’accès à la santé y compris à la prévention pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables, fragiles (mineurs, majeurs protégés, personnes en perte d’autonomie, personnes souffrant de troubles psychiques, personnes déficientes intellectuelle…), étrangers, personnes placées sous main de justice.

La réalisation

La mise en oeuvre
Le jeu a été proposé au public hospitalisé, lors des 3 journées de promotion à la santé organisées par le CH Belair en mai 2013. Le succès remporté par ce stand d’animation a permis d’envisager le développement du support au niveau de l’établissement.

Le jeu a été testé dans différentes unités de soins intra-hospitalières auprès de 4 groupes de patients en juillet 2013 :

 un groupe de jeunes adolescents  deux groupes de patients présentant des troubles nécessitant une prise en charge au long cours  et un groupe de patients pris en charge dans une unité de court séjour.

Ce jeu (dont une partie peut durer 1h), a été vécu par les trois groupes de patients comme « instructif… simple… agréable… » … et aussi commenté « ça me plaît bien… j’ai appris des choses… ».

Il s’avère que les règles ont été comprises par tous mais que savoir lire et écrire est indispensable, notamment pour pouvoir accéder à la partie Quizz.

A l’issue de ces tests, il apparaît que le quizz doit être adapté à la population visée et les questions coïncider avec le niveau de connaissances attendu au sein d’un même groupe.

Enfin, il semblerait intéressant de donner en fin de séance, une brosse à dents et un échantillon de dentifrice pour renforcer l’intérêt de chacun pour l’hygiène bucco-dentaire. Une réflexion sera tout prochainement menée dans ce sens pour trouver un partenariat au niveau des organismes mutualistes ou du tissu associatif.

Le calendrier

Projet initié en :
2013

Projet mis en œuvre en :
2013

Comment et combien ?
Le travail préparatoire de réflexion et de création a été réalisé par l’équipe odotonlogie en vue de la réalisation d’un prototype du jeu. A partir de cette ébauche du jeu et des croquis fournis par le service, le service d’ergothérapie de l’établissement a travaillé à la réalisation d’une maquette en 3D « mâchoire humaine » et des chevalets nécessaires pour disposer les familles de cartes. Ce travail a été réalisé par un éducateur et deux patients sur une période de 2 mois (20 matinées, soit environ 60 heures) dans l’atelier de poterie avec utilisation d’un four à poterie pour la cuisson de l’émail.

Pendant ce temps, le service communication a conçu les autres supports (règles du jeu, cartes à jouer, habillage des chevalets, visuel d’une mâchoire, quizz, conditionnement global du jeu). Ce travail a été réalisé sur des logiciels spécifiques de PAO et les impressions ont été réalisées sur une presse numérique. Un infographiste a travaillé 8H (20 euros de l’heure) et un opérateur reprographe a travaillé 1H (15 euros de l’heure).

Les matériaux nécessaires à la fabrication du dentier :

  • pain d’argile de 5 kilos
  • émail

Les matériaux nécessaires à la fabrication des chevalets :

  • contreplaqué

Les matériaux nécessaires à la fabrication des autres supports :

  • papier couché brillant 280g pour les cartes et le visuel (40 feuilles SRA3)
  • papier couché couché 250g pour les règles du jeu et conditionnement (40 feuilles SRA3)

Coût approximatif des matières premières pour la réalisation du dentier :

  • pain d’argile de 5 kilos : 35 euros
  • émail en poudre : 16 euros
  • couleurs pour émail : 15 euros

Coût approximatif des matières premières pour la réalisation des chevalets :

  • panneau contreplaqué : 15 euros

Coût approximatif des matières premières pour la réalisation des autres supports :

  • Papier SRA3 couché 280g et coût d’impression : 40 * 0,33 euros = 13,20 euros
  • Papier SRA3 couché 250g et coût d’impression : 40 * 0,30 euros = 12 euros

Coût global des matières premières : 106,20 euros

La communication
- Par le service d’odontologie : > par un affichage qui informera les patients consultants, de l’existence de ce jeu au sein même des unités de soins > lors des campagnes de dépistage effectuées régulièrement au sein des unités de soins intra-hospitalières : une information orale pourra être délivrée à chaque patient hospitalisé.

  • Par le service communication de l’hôpital : une campagne d’information pourra se faire à l’attention des usagers par un affichage dans les lieux stratégiques de l’établissement (cafétéria des patients, services de soins… )

Et après

Les résultats
Au stade d’aujourd’hui et au regard de l’expérience menée auprès des patients, on peut noter un résultat immédiat : les participants ont montré leur intérêt et commenté de manière positive les informations et les données échangées au cours de la partie. Le quizz a permis d’apprendre et de confronter les expériences de chacun, et à l’animateur d’apporter les conseils de prévention et d’éducation à l’hygiène bucco-dentaire.

Évaluation et suivi
Le développement de ce projet est tout à fait récent et il est prématuré d’évaluer son impact aujourd’hui.

Par contre, les critères d’évaluation suivants nous permettront de mesurer la portée de ce jeu éducatif :

  • au niveau quantitatif : par le nombre de jeux fabriqués et distribués et le nombre de patients participants
  • au niveau qualitatif : par un questionnaire qui sera donné aux participants à l’issue de chaque partie. Les réponses collectées nous permettront de mesurer l’impact immédiat de chaque séance sur leur niveau de connaissances et sur la potentialité d’un changement dans leur comportement . Questionnaire proposé : 1) Est-ce que ce jeu vous a intéressé ? (oui – non) 2) Avez-vous appris des informations nouvelles sur les dents et leur hygiène ? (oui – non) – Pouvez-vous en citer une ? 3) Allez-vous prendre soin de vos dents de manière différente ? (oui – non) Si oui, comment :

Quelques conseils et témoignages
Les séances organisées auprès de 4 groupes de patients ont été très encourageantes car ces derniers ont pu montrer l’intérêt qu’ils portaient aux informations de prévention et d’éducation qui leur ont été délivrées. Ce sont les échanges et les discussions suscités par ce médiateur ludique qui nous ont amené à envisager son développement au sein des unités de soins de l’hôpital Belair.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page