Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Limousin > Interprétariat au profit des usagers PASSMobile Santé mentale et précarité
Limousin
6 décembre 2013

Interprétariat au profit des usagers PASSMobile Santé mentale et précarité

Objectifs
Rendre possible l’échange verbal entre les usagers non francophones, usagers de la PASS Mobile Santé mentale et précarité (PassMobileSMP) du CHE et l’équipe pluriprofessionnelle, préalable indispensable à la clinique psychiatrique afin de :

  • faciliter l’accès à la prévention et aux soins en psychiatrie
  • améliorer la qualité des interventions de l’équipe pluriprofessionnelle en fiabilisant le diagnostic et le recueil de données stables (histoire de vie, situation sociale actuelle, etc.)

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Centre Hospitalier Esquirol

15 rue du Docteur Marcland, 87025, Limoges Cedex

LIMOGES 87025

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

PINAULT Olivier

Qualité : Cadre socio éducatif

Téléphone professionnel : 05 55 43 12 40

Courriel : olivier.pinault@ch-esquirol-limoges.fr

Fax :

Le contexte

L’origine
La PASS Mobile Santé Mentale et Précarité reçoit de manière croissante des usagers non francophones présentant un état de grande souffrance psychique lié autant à des fragilités individuelles qu’au contexte migratoire et de vie (fuite du pays, persécutions, atteinte à la dignité humaine…). Cette équipe pluriprofessionnelle a fait le constat que la barrière de la langue est un obstacle majeur à l’accès et à la dispensation de soins de qualité en santé mentale. L’implication de la PASS Mobile Santé Mentale et Précarité dans le Contrat Local de Santé (CLS) de la Haute-Vienne ciblant les quartiers prioritaires de la Ville de Limoges a renforcé cette problématique de l’accès aux soins en santé mentale pour des publics étrangers. Avec le soutien actif de l’ARS Limousin, le Centre Hospitalier Esquirol a pu développer un projet de mise en place d’une prestation organisée d’interprétariat au profit des usagers de la PASS Mobile Santé Mentale et Précarité.

La finalité
La mise en place d’une prestation organisée d’interprétariat vise à améliorer le recours aux soins en santé mentale des publics ne parlant pas ou ne maîtrisant pas suffisamment la langue française et ses subtilités. Il est également attendu une augmentation de l’efficience des interventions de l’équipe pluriprofessionnelle de la PassMobileSMP en réduisant considérablement les situations d’impasse, de blocage ou d’incompréhension avec l’usager et en renforçant les possibilités d’une alliance thérapeutique.

Cette prestation organisée d’interprétariat dans le champ de la santé mentale est destiné à des publics non francophones en situation de précarité et de grande souffrance psychique associée ou non à une pathologie psychiatrique avérée.Ce dispositif cible principalement des usagers résidant dans les quartiers prioritaires de la Ville de Limoges. C’est ainsi qu’il est devenu une action phare du CLS de Haute-Vienne avec pour enjeu la réduction des inégalités territoriales de santé.

La description du dispositif
Le dispositif d’interprétariat s’est organisé de la manière suivante. Une convention de partenariat a été signé avec l’Association « Coup d’main » (annexe I). Ce partenaire est le seul à pouvoir mettre à disposition sur le territoire de la Ville de Limoges des interprètes compétents et formés dans 32 langues et dialectes. De plus, cette association propose une prestation de service simplifiée et très réactive. L’ensemble des membres de l’équipe pluriprofessionnelle de la PASS Mobile Santé Mentale et Précarité peut recourir au service d’un interprète, ce qui permet une véritable approche globale de la situation du patient. La demande de prestation d’un interprète se fait sur un simple appel téléphonique ou un mail de l’équipe de la PASS Mobile ; cette association se charge ensuite de trouver l’interprète idoine et de l’orienter vers le lieu d’intervention de la PASS Mobile.

Les acteurs
Les professionnels de la PASSMobileSMP sont à l’initiative de ce projet. Ils ont été accompagnés dans la formalisation de ce dispositif d’interprétariat dans le champ de la santé mentale par le Cadre Supérieur Socio-éducatif du CHE en charge du suivi du CLS (mise en relation avec l’Association, organisation des réunions de travail, réalisation d’une fiche action figurant en annexe du CLS 87 après validation du comité de pilotage, présentation à l’ARS Limousin d’une demande de subvention).

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l’accès à la santé y compris à la prévention pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables, fragiles (mineurs, majeurs protégés, personnes en perte d’autonomie, personnes souffrant de troubles psychiques, personnes déficientes intellectuelle…), étrangers, personnes placées sous main de justice.

La réalisation

La mise en oeuvre
Pas de réelle difficulté tellement il a semblé évident pour tous les acteurs et décideurs que la clinique psychiatrique ne pouvait se passer d’un échange verbal entre le patient et le soignant. L’interprétariat dans un contexte de soins en santé mentale nécessite des qualités professionnelles (bonne connaissance de la langue et du pays d’origine, bonne compréhension de la culture et du système de santé du pays d’accueil) ainsi que le respect de principes fondamentaux (confidentialité, restitution fidèle, impartialité, non ingérence). Les interprètes ont tous souscrit à une charte (annexe III).

L’implication des usagers dans ce dispositif prend la forme d’un recueil de leur consentement concernant le recours à une prestation d’interprètes professionnels mais il n’est pas demandé de participation financière aux usagers en raison même de leur situation sociale (public en situation de précarité ou d’exclusion avec des ressources très inférieures au seuil de pauvreté).

Le calendrier

Projet initié en :
2011

Projet mis en œuvre en :
2012

Comment et combien ?
Une prestation d’interprète est facturée par l’Association « Coup d’main » 20,50€ / heure pour les interprètes non assermentés et 25,75€ / heure pour ceux qui le sont.

Pour l’année 2012, ce dispositif a coûté 4850,80€ couverts à hauteur de 3400€ par une subvention ponctuelle de l’ARS Limousin.

La communication
Ce dispositif a fait l’objet de plusieurs communications :

  • les 21 partenaires avec lesquels la PASS Mobile Santé mentale et Précarité a passé convention sur le territoire de la Ville de Limoges ont été informés de la mise en place de cette prestation d’interprétariat dans le champ de la santé mentale ;
  • lors de la Journée « Rencontre et échanges de pratiques entre les acteurs de terrain des quartiers et les professionnels en santé mentale » du 25/10/2012 organisée par l’ARS Limousin et le Centre Hospitalier Esquirol, le médecin responsable de la PASS Mobile Santé Mentale et Précarité a pu faire un retour d’expérience aux 158 intervenants de terrain présents.

Enfin, l’obtention du 3ième prix de santé publique 2012 organisé par la CPAM de la Haute-Vienne a fait l’objet d’un article dans la presse locale.

Et après

Les résultats
Résultats quantitatifs au titre du dernier trimestre 2011 et l’année 2012

Mois et année Nombre de prestations Octobre 2011 3 Novembre 2011 2 Décembre 2011 7 Janvier 2012 7 Février 2012 22 Mars 2012 18 Avril 2012 18 Mai 2012 64 Juin 2012 50 Juillet 2012 28 Août 2012 12 Septembre2012 40 Octobre 2012 38 Novembre 2012 28 Décembre 2012 25

Total 362

Total 119 usagers concernés

Total 362,33 heures effectives

Résultats qualitatifs

Cette prestation d’interprétariat est de qualité : réactivité, compétences, bonne programmation et respect du cadre déontologique.

Elle améliore de manière significative la qualité des soins dispensés par les professionnels de la PASS Mobile Santé Mentale et Précarité.

Elle fiabilise les échanges verbaux avec l’usager ce qui permet à la fois de renforcer la relation de confiance et de rendre la personne acteur de ces soins (l’insight) au bénéfice de l’alliance thérapeutique.

Évaluation et suivi
2 modalités d’évaluation :

  • à l’issue de chaque prestation, les professionnels de la PASS font un débriefing avec l’usager et l’interprète (Cette évaluation a permis de réaliser un ajustement dans le choix des interprètes car certains sont plus à l’aise que d’autres pour exercer leur art dans le champ de la santé mentale)
  • chaque année, le CHE transmet une évaluation du dispositif à l’ARS du Limousin dans le cadre d’une demande de renouvellement de la subvention. Celle-ci est établie sur la base des indicateurs figurant dans la fiche action du CLS 87 (nombre de consultations et d’entretiens individuels réalisés par les professionnels de la PASS Mobile nécessitant un recours à l’interprétariat, nombre de personnes nécessitant un recours à l’interprétariat ayant accédé au dispositif, nombre de personnes nécessitant un recours à l’interprétariat ayant accédé aux soins, nombre de personnes nécessitant un recours à l’interprétariat ayant abandonné la prise en charge).

Bilan très positif.

Quelques conseils et témoignages
Ce dispositif d’interprétariat est aisément transposable et modélisable. Il est peu coûteux. Il est facile à mettre en œuvre. Il apporte une contribution significative à la qualité des soins et aux respects des droits des usagers en situation de précarité ou d’exclusion.

Toutefois, il nécessite :

  • un partenariat fiable, réactif et efficace avec un prestataire de service
  • une parfaite connaissance du public ciblé et du terrain
  • l’engagement du respect de la déontologie
  • la valorisation d’une démarche éthique
Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page