Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Franche-Comté > Halte - Relais Alzheimer "La bouffée d’Air" - Répit Détente
Franche-Comté
9 novembre 2011

Halte - Relais Alzheimer "La bouffée d’Air" - Répit Détente

1. Le porteur du projet

Coordonnées complètes
Association France Alzheimer Franche-Comté

Coordonnées complètes et fonction du contact
Présidente de l’Association : Mme Francine FORESTI, Présidente Régionale FA FC
Contact antenne Besaçon : Mme Odile JEUNET, bénévole, membre du Conseil d’Administration, antenne bisontine et référents de la Halte - relais
Tél. : 03 81 50 42 20
Courriel : odile.jeunet[@]orange.fr

2. Le contexte

L’origine
L’incitation, par la mesure 1 du Plan National Alzheimer, à diversifier les structures de répit avec des accueils innovants souples en horaire et durée pour personnes atteintes d’Alzheimer, troubles apparentés et aidants naturels.

La finalité
Le territoire bisontin est doté de plusieurs accueils de jour, cependant les familles hésitent à faire la démarche de partager la prise en soin avec des professionnels. La formule très souple de Halte Répit D, inexistante en Franche-Comté à ce jour, doit pouvoir rendre service aux familles de façon ponctuelle et hebdomadaire.

Le malade peut y être accueilli seul, mais il est aussi très intéressant que le binôme aidant / aidé puisse également participer aux activités et échanges divers dans la plus grande convivialité.

La description du dispositif
cf. partie "Finalité"

Les acteurs
L’Association France Alzheimer Franche-Comté est à l’initiative du projet avce le soutien logistique et financier très important du CCAS de Besançon.

Les axes prioritaires
Etant principalement une association de soutien aux familles de malades atteints d’Alzheimer et maladies apparentées, nous respectons la prise en soin médicale du malade, mais accompagnons les familles dans la prise en soin non médicamenteuse au quotidien, dans la compréhension de l’évolution au long cours de la pathologie apportant des modifications de la personnalité du malade et du souci de ses désirs à respecter même si la communication verbale est altérée…

Les rencontres à la "Bouffée d’Air" peuvent inciter les aidants de manière efficace à s’inscrire aux formations et groupes de parole qui leur sont gratuitement offerts ou prolonger les liens qui se sont créés entre eux et l’association lors des précédents cycles de formation.

3. Le réalisation

La mise en œuvre
Une des difficultés au départ est l’identification des aidants familiaux isolés sur le territoire bisontin et proche banlieue.

L’élément facilitateur est sans nul doute l’excellent "compagnonnage" avec le CCAS de Besançon, et le partage offert par la ville des locaux situés à l’Espace interâge Auguste Ponsot, Rue Jean Wirsch à Besançon.

Du côté associatif, les bénévoles qui animent régulièrement les activités et l’accueil, sont membres de l’association et pour trois d’entre elles, membres de familles de malades.

Le professionnel, mis à disposition de la "Bouffée d’Air" par le CCAS, aide soignante / AMP, bénéficie d’une formation adéquate et d’une très bonne connaissance et empathie pour la personne âgée fragilisée.

Le calendrier
16 juin 2009 : 1er contact avec la Directrice du logement foyer du quartier , Mme GUEUTAL, en charge du projet global d’animation de l’Espace interâges.

Mars 2010 et suite : rencontres régulières sur l’avancée des travaux de réhabilitation du lieu et des divers projets émanant des structures sollicitées . Intéressant travail de groupes et connaissances d’autres associations de quartier élargi souvent riches en échanges grâce à l’instauration d’un Café des échanges le vendredi matin une fois par mois.

Comment et combien ?
Le CCAS, les élues en tête, Mmes SCHOELLER et JOLY, son Directeur, Mr DUMOULIN et Mme ROPOSTE, Directrice de l’autonomie et MMe GUEUTAL en charge du projet, très motivés les uns et les autres ont été dès le départ un soutien précieux pour l’association dans les diverses démarches de structuration de la halte relais.

Nous avons visité, entre autres, à Chalons en Champagne une halte relais qui fonctionne depuis 5 ans et avons pu apprécier dans une juste mesure les conseils des personnes qui en assurent le fonctionnement.

LEs bénévoles recrutés pour cette action ont toutes bénéficié d’une formation, programmée par Alzheimer / Paris, à l’animation pour le public spécifique de la halte relais et font équipe avec le professionnel.

Moyens financiers : à ce jour, le gros investissement est fourni par la ville de Besançon qui met gratuitement les locaux, spacieux, superbes et fonctionnels, à notre disposition de même qu’un temps de professionnel de santé (coût : 3 500 € pour le professionnel) jusqu’à la fin 2011.

L’association a prévu dans son budget annuel des animations régulières et variées, telle que des ateliers "Gym Alzheimer" animés par le CODEP EPGV (Comité Départemental Education Physique Gymnastique Volontaire) fianncés avec une subvention du GIE IMPA ainsi que des actions de soutien d’un psychologue.

Une demande d’aide a été adressée à France Alzheimer PAris, qui à titre d’expérimentation nous accordera 3 heurs par mois de soutien psychologique répartie sur 7 mois.

Le service communication de la ville de Besançon a imprimé à ses frais, donc gratuitement pour l’association, la 2nd version des flyers (voir annexe) et offre d’imprimer également des affiches A4 à distribuer dans toutes les salles d’attente et autres lieux publics où l’information peut être faite en permanence. Le Club Service bisontin féminin "SOROTIMIST" pour l’instant a offert 2 000€ à l’association pour cette action.

D’autres "club service"é ont été sollicités, mais sans résultat pour le moment.

Des projets d’aide (et promesses qui prendront forme : Théâtre "La Compagnie de la Cancoillotte", manifestations sportives (judo le 13 novembre 2011) sont en préparation et en cours de réalisation.

La communication
La communication s’est faite en amont avec l’envoi de 1 500 flyers avec courrier explicatif, auprès des de tous les médecins généralistes, neurologues, gériatres, pharmaciens, structures de services à domicile de Besançon et du Grand Besançon.

France Bleu et RCF ont relayé l’info sur les ondes, la presse écrite avec BVV( Besançon Votre Ville), l’Est Républicain, la Presse Bisontine ont fait de même. Le site inetrnet de l’association comporte également l’information.

Tout est prétexte, lors de rencontres, pour évoquer "la Bouffée d’Air" bisontine. Il reste la télévision : France 3 sera sollicitée prochainement.

4. Et après

Les resultats
L’ouverture de ce service est très récente et la démarche intellectuelle d’organiser les trajets A/R qui suppose un réel effort de l’aidant déjà épuisé, pour arriver à partager des moments de répit et détente est une affaire au long cours …

Pour les personnes qui ont déjà bénéficié de ces échanges depuis l’ouverture début mai , la plus-value est certaine puisqu’ils reviennet, et sont d’excellents vecteurs de communication de l’existence de ce lieu de convivialité.

Une réflexion et une mise en logistique, en partenariat avec le CCAS sur le moyen dont nous pourrions rencontrer les personnes les plus isolées : la génération concernée, pour l’instant a de gros problèmes de conduite automobile donc de déplacements simplifiés ; un RDV sera pris rapidement auprès de la Direction des Transports bisontins qui par le biais de son service "GINKO ACCESS" et la carte personne handicapée délivrée par la MDPH permettraient aux plus vulnérables de participer encore à des espaces de vie sociale.

Évaluation et suivi
Une évaluation sera faite en fin d’année avec le CCAS et France Alzheimer FC

Quelques conseils et témoignages
Travailler en amont en lien avec une structure porteuse officielle (CCAS, ADMR, Croix Rouge,…)

Recruter des bénévoles souvent sensibilisés au problème de l’animation avec ce public spécifique (aidant/ aidé) et leur assurer une formation correspondante indispensable.

Une bonne communication en amont sachant qu’elle a un coût certain, et ensuite persévérer car rien n’est jamais acquis même avec le corps médical et les professionnels du service à la personne qui devraient être des facilitateurs de l’information auprès des familles.

La documentation

Documentation (PDF - 1.6 Mo)

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page