Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Champagne-Ardenne > Émotions, expression
Champagne-Ardenne
3 décembre 2015

Émotions, expression

Objectifs
Cette activité a pour objectifs, pour les enfants suivis en pédopsychiatrie, de développer une pensée constructive, d’apprendre à mieux se connaître et se comprendre soi-même, de donner du sens aux émotions ressenties et d’apporter les clés pour mieux vivre au quotidien les situations sociales.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Centre Hospitalier Bélair

1 rue Pierre HALLALI

Charleville-Mézières 08013

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

QUINTARD Jean-François

Qualité : Chargé de Communication

Téléphone professionnel : 0324568835

Courriel : jfquintard@ch-belair.fr

Fax :

Le contexte

L’origine
Les émotions, sentiments et l’expression sont des notions très abstraites pour les enfants et d’autant plus pour des enfants souffrant de pathologies psychiatriques. Les situations sociales sont de véritables énigmes à résoudre pour certains enfants et il faut les aider à trouver le codage pour s’intégrer dans ces différentes situations tant au niveau familial, scolaire que sociétal. Ce projet consiste donc en l’élaboration d’un support de médiation (livret) sur les émotions par (et pour) les enfants (création de l’histoire, des illustrations, des personnages en pâte à modeler, …).

La finalité
La finalité était de permettre aux enfants de comprendre et d’exprimer des interactions sociales à travers un support afin de les rendre concrètes pour eux.

Les améliorations attendues étaient que les enfants mettent des mots sur leurs émotions et sur celles des autres, que les enfants évoluent et soient acteurs des interactions sociales, que les enfants s’approprient le temps de la médiation thérapeutique.

Le public concerné par cette médiation : ce sont des enfants à partir de 5 ans présentant un ou plusieurs troubles tels que l’inhibition, le retrait social, le manque de confiance en soi, des troubles de la conduite et/ou difficultés relationnelles, des troubles envahissant du développement.

La description du dispositif
Une séquence de travail par semaine à raison de 1h30 avec un groupe d’enfants afin d’écrire une histoire et de l’illustrer sur le thème des émotions et de leur expression.

Les acteurs
Les soignants de l’unité de soins CATTP/HJ « Les Tournelles" sont à l’initiative du projet à travers les objectifs individuels des enfants. L’équipe est composée de 2 infirmières et d’1 neuropsychologue. Des enfants suivis par cette structure.

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

favoriser la médiation en santé dans les structures de soins, médico-sociales et à domicile en mobilisant, entre autre, les médiateurs tels que les médiateurs médicaux, les médiateurs non-médicaux, les personnes qualifiées … ;

La réalisation

La mise en oeuvre
Les enfants sont à l’initiative de l’histoire et ont défini chaque émotion avec leurs propres mots. Les enfants ont commencé par définir chaque personnage de leur histoire et les ont rendu concret grâce à de la pâte à modeler. Une des soignantes a des compétences en art-thérapie et a pu guider pour les décors et les différents supports. Pour finaliser le livret, le service communication a été sollicité ainsi que le service reprographie.

Le calendrier

Projet initié en :
2014

Projet mis en œuvre en :
2015

Comment et combien ?
Le groupe était composé de 3 enfants et de 3 soignants (2 infirmières et 1 neuropsychologue) afin que le groupe soit pérenne avec 2 soignants au minimum par séance. Les moyens financiers nécessaires ont été obtenu sur le budget socio-thérapeutique : pâte à modeler, feuilles, feutres, bonbons, peinture, feutrine, papiers crépons…. Le service communication a permis la prise des photos pour monter le livret et le service reprographie a permis la diffusion du support aux autres unités de pédopsychiatrie. Le support a donc été finalisé en juin 2015.

La communication
Le projet va servir de support dans certaines médiations thérapeutiques sur les autres unités de pédopsychiatrie grâce à l’utilisation de l’histoire et des définitions par les enfants de certaines émotions. Une présentation a des instances du Centre hospitalier Bélair telles que la CRUQPC et la CSIRMT a été faite.

Et après

Les résultats
Les enfants pris en charge ont pu mettre des mots sur leurs difficultés à entrer en interaction sociale entre eux ou avec l’adulte. Une nette amélioration dans leur propre analyse de leurs comportements et de leurs réactions émotionnelles face aux autres.

Les enfants ont tous bénéficié d’un exemplaire du livret à ramener au domicile ce qui a permis un échange avec la sphère familial de leur soin.

Évaluation et suivi
L’évaluation de cette médiation se fait à travers les objectifs fixés pour chacun des enfants. Les autres unités de pédopsychiatrie vont bénéficier dans leur groupe lecture/écriture de ce livret et pouvoir transposer ce type de médiation en mutualisant les compétences soignantes au besoin.

Ce type de médiation peut servir dans l’ensemble des unités quelles soient de psychiatrie, ou dépendantes d’un hôpital générale (service de pédiatrie) pour travailler différentes problématiques et permettre aux enfants de comprendre avec leurs propres mots et donc permettre une meilleure appropriation de l’abstrait. Nous pouvons également penser que ce support soit diffusé à des unités de pédopsychiatrie mais aussi à des structures dépendantes du ministère de l’éducation nationale.

Quelques conseils et témoignages
Les enfants ont pu faire remonter l’amélioration qu’il sont ressentis dans le contact social et sociétal mais aussi la fierté de leur production de ce livret et la joie d’en avoir un exemplaire à ramener à la maison car le soin n’est plus abstrait non plus.

Les parents ont pu témoigner de leur reconnaissance d’avoir un support de discussion avec leurs enfants pour échanger sur les temps de soins et l’aboutissement d’une année de travail. »

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page