Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Île-de-France > Éducation thérapeutique appliquée aux polyhandicapés et aux aidants
Île-de-France
4 décembre 2014

Éducation thérapeutique appliquée aux polyhandicapés et aux aidants

Objectifs
L’éducation thérapeutique a vocation à développer chez des patients, essentiellement atteints de pathologies chroniques imposant des soins techniques réguliers et une réadaptation temporaire ou durable, une meilleure connaissance et maitrise de leur maladie ou atteinte fonctionnelle et leur apporter un apprentissage des gestes, conduites, pratiques et actes de prévention permettant d’accroitre leur autonomie et ainsi améliorer leurs conditions de vie quotidienne.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

GROUPE POLYHANDICAP FRANCE

11 bis, rue Théodore de Banville

PARIS 75017

Type de la structure :
association

Coordonnées du contact

RONGIERES Monique

Qualité : Président

Téléphone professionnel : 0953669739

Courriel : mrongieres@orange.fr

Fax : 0958669739

Le contexte

L’origine
Notre collège de médecins a souhaité engager une recherche afin de rapprocher l’application de l’éducation thérapeutique dans le champ médico-social telle qu’intégrée récemment dans le champ sanitaire

La finalité
Le champ médico social peut/doit s’approprier les « bonnes pratiques » de l’éducation thérapeutique afin de les intégrer dans le quotidien de vie des personnes polyhandicapées, et d’en évaluer les conséquences positives sur le développement et le confort des personnes. Ces principes généraux doivent être adaptés aux spécificités présentées par les personnes concernées, dans une relation étroite et renforcée avec les familles et les aidants.

La description du dispositif
Ce projet est destiné aux personnes polyhandicapées (enfants, adolescents, adultes), handicaps rares, et/ou aux personnes ayant acquis un minimum d’autonomie,

Les acteurs
Le GPF est à l’initiative de ce projet. Participants : familles, structures médico-sociales, médecins neuropédiatre, pédiatres, chef de service…

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers ;

favoriser la médiation en santé dans les structures de soins, médico-sociales et à domicile en mobilisant, entre autre, les médiateurs tels que les médiateurs médicaux, les médiateurs non-médicaux, les personnes qualifiées … ;

faire converger les droits des usagers des structures de soins, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des représentants des usagers et des usagers (CRUQPC, CVS) et de la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés aux parcours (organisation territoriale pour l’exercice des droits, impliquant les établissements, les conseils généraux, les ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé,… )

renforcer l’effectivité des droits des usagers par le traitement des réclamations et des plaintes en lien avec les représentants des usagers, quels que soient les destinataires de ces plaintes ou réclamations (établissements, conseils généraux, ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, …) et par l’analyse systématique des motifs notamment à partir des rapports des CRUQPC ou des CVS et la mise en œuvre de mesures d’amélioration

accompagner les évolutions du système de santé dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…).

La réalisation

La mise en oeuvre
Professionnels, médecins, familles…. ont facilité la réalisation du projet.

Le calendrier

Projet initié en :
2013

Projet mis en œuvre en :
2014

Comment et combien ?
Coût évalué à 33 500 €.Nous sommes en attente d’une réponse à une demande d’aide financière. Pas de recrutement mais appel à un prestataire extérieur en conseil et formation sanitaire et médico-social.

La communication
Mettre en œuvre une stratégie de communication propre à l’éducation thérapeutique en direction des familles et des partenaires indispensables à la réalisation du projet.

Et après

Les résultats
Les résultats de l’action ne pourront être quantifiés qu’après communication en 2015.

Évaluation et suivi
Les résultats de l’action ne pourront être quantifiés qu’après communication en 2015.

Quelques conseils et témoignages
Remettre en question le projet, en évaluer régulièrement la bonne mise en œuvre et la satisfaction des usagers. Assurer ainsi les meilleures conditions d’évolution – adaptation des protocoles collectifs et personnalisés en rapport avec l’éducation thérapeutique.

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page