Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Nord-Pas-de-Calais > Du théâtre pour promouvoir la bientraitance
Nord-Pas-de-Calais
4 décembre 2014

Du théâtre pour promouvoir la bientraitance

Objectifs
- Sensibiliser les professionnels de santé à la bientraitance et notamment au respect des droits collectifs et individuels des patients.

Faire prendre conscience de situations ou de comportements (ex : la familiarité) pouvant être perçus comme maltraitants par autrui.

Mener une réflexion pluri-professionnelle sur le thème du respect de l’autre tant dans la relation soignant/soigné que dans la relation interprofessionnelle.

Développer une culture d’entreprise basée sur l’écoute et la promotion de la bientraitance.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Etablissement Sainte Barbe

4 rue d’Artois

Fouquières les Lens 62740

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

Krol Élisabeth

Qualité : Cadre supérieur

Téléphone professionnel : 0321089832

Courriel : ruetteel@hopale.com

Fax :

Le contexte

L’origine
Le sujet de la bientraitance des patients est au cœur des préoccupations collectives et institutionnelles (recommandations et critères de certification HAS, instructions, textes législatifs et réglementaires issus des tutelles,…).

Un groupe éthique et bientraitance s’est constitué sur l’établissement suite à la certification V2007 en réponse à cette demande de mobilisation. Il est intitulé Groupe Éthique d’Accompagnement à la Bientraitance (GAEB).

Le groupe s’est doté d’un règlement intérieur et prévoit dans le cadre de ses missions une action "phare" chaque année relative à la promotion de la bientraitance.

Avec le projet de 2014, le GAEB souhaite mobiliser les professionnels (270 personnes toutes professions confondues) afin que la bientraitance devienne aussi leur préoccupation individuelle.

La finalité
La finalité est d’amener le professionnel de santé à porter un regard sur sa pratique dans sa relation aux autres ; que l’autre personne soit un collègue, un patient ou un usager au sens large. Il s’agit de donner au professionnel les moyens pour qu’il prenne conscience de sa manière d’agir, ou de réagir dans certaines situations de travail sans pour autant que l’institution porte un regard critique sur ses agissements.

Le projet vise à mettre en exergue l’aspect humain dans les soins ; le message clef est le suivant : "Respect des collègues + respect des patients/familles = Amélioration de la qualité de vie au travail et des pratiques professionnelles".

La description du dispositif
- Afin d’être en cohérence avec la finalité du projet ; le GAEB s’est questionné sur le vecteur de communication le plus pertinent pour toucher les professionnels. L’outil théâtral a été choisi, permettant ainsi l’effet miroir via des saynètes jouées par une compagnie externe de théâtre en entreprise.

A la suite, un débat sera ouvert afin d’engager les professionnels dans une pratique réflexive pour mieux se connaitre et connaitre sa manière d’agir dans des circonstances similaires à celles jouées par les comédiens.

En amont, un questionnaire centré sur les thèmes abordés est remis à tous les salariés. Un second permettra de mesurer l’impact du projet. L’analyse des questionnaires servira de base de données pour le modérateur chargé d’animer le débat.

Les acteurs
Le groupe GAEB, constitué de salariés de diverses catégories professionnelles et divers niveaux hiérarchiques.

Les représentants des usagers parties prenantes du projet car sensibilisés aux difficultés de l’établissement.

La Direction, qui a été très sensible à cette nouvelle approche de sensibilisation des professionnels, à savoir la pratique réflexive à partir de situations jouées par des personnes extérieures. La Direction a fait le choix d’inviter la Direction Générale et le service formation en vue de dupliquer voire de déployer le projet à une plus grande échelle sur la Fondation Hopale.

Les axes prioritaires :

sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers ;

La réalisation

La mise en œuvre
- Début du projet en novembre 2013 : Réflexion sur le format de sensibilisation des professionnels.

Janvier 2014 : Choix de l’outil théâtral via une représentation et un débat sur une 1/2 journée ⇒ Elaboration d’un cahier de charges.

De janvier à avril 2014 : Recherche d’une compagnie théâtrale répondant aux critères et aux contraintes financières.

Mai : Structuration du projet avec la compagnie théâtrale et choix de 3 saynètes (durée totale de 45min)

Juin : élaboration du questionnaire sur la perception des professionnels. Les thèmes abordés : la familiarité, le respect de l’intimité et de la dignité du patient et le respect des collègues (vie privée/vie prof).

Juillet : élaboration du N°2 de la gazette du GAEB intitulé " L’Ethiquette ". Cette publication contient l’invitation à la représentation théâtrale, le questionnaire et le mot d’engagement de la Direction. Diffusion avec les fiches de paies d’août.

Fin septembre : Recueil des questionnaires et analyse des résultats.

7 octobre 2014 : Jour de la représentation théâtrale et débat.

Le calendrier

Projet initié en :
2013

Projet mis en œuvre en :
2014

Comment et combien ?
Le GAEB se réunit au sein de l’établissement 2 fois par mois environ. C’est une instance institutionnelle avec mise à disposition des personnels participants. Certains ont aussi donné de leur temps personnel à certaines étapes du projet. Concernant le financement de la troupe théâtrale (2300€), des appels de fonds ont été réalisés auprès du tissu associatif et d’associations de bienfaisance. L’établissement financera le complément.

La communication
C’est par le biais de la gazette du GAEB et d’affiches que l’essentiel de la communication a été réalisée. Le service communication a relayé l’information par l’Intranet. Il faut ajouter à cela des points d’information réguliers lors des réunions de CRU pour recueillir l’avis des représentants des usagers. L’encadrement et l’équipe médicale ont été sollicités pour mobiliser le personnel autour de cette manifestation.

Et après

Les résultats
Le projet est en cours ; les résultats ne peuvent pas encore être mesurés. Des outils sont en place pour recueillir la plus-value de notre projet.

Évaluation et suivi
Le GAEB souhaite évaluer :

La mobilisation des salariés via la feuille d’émargement de la journée du 7 octobre.

La satisfaction des pasticipants via un questionnaire à chaud remis à la fin de la manifestation.

L’impact du projet auprès des professionnels via une enquête avant et après mesurant l’évolution de leur perception. Au regard des échanges lors du débat et des résultats des enquêtes, une charte d’engagement des professionnels à la bientraitance pourra faire l’objet ultérieurement d’un groupe de travail.

Quelques conseils et témoignages
Afin d’élargir le débat, nous avons invité les personnels de 2 établissements gérés par la même direction : l’établissement Sainte Barbe et Hopale Rééducation.

Le GAEB a souhaité la présence des représentants des usagers lors de la manifestation (théâtre + débat). Leur connaissance des attentes et des perceptions des patients ainsi que des difficultés des professionnels ne pourra qu’enrichir les débats. Dans le respect des droits du patient, le professionnel et l’usager au sens large ont chacun leur place et des valeurs à partager.

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page