Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Pays de la Loire > Droit à l’autonomie, jardin thérapeutique et d’agrément
Pays de la Loire
4 décembre 2014

Droit à l’autonomie, jardin thérapeutique et d’agrément

Objectifs
Renforcer le droit à l’autonomie, contribuer à l’amélioration de la qualité de vie en établissement de soins

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

centre Le Bodio

Le bodio

Pont-Château 44160

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

Agasse Jacques

Qualité : animateur socio éducatif

Téléphone professionnel : 0240175100

Courriel : jacques.agasse@lebodio.com

Fax :

Le contexte

L’origine
Le jardin thérapeutique représente une approche thérapeutique originale. Ce projet est le fruit du cheminement de professionnels dans l’accompagnement quotidien des patients depuis de nombreuses années, avec la volonté permanente : l’amélioration de la qualité de la prise en soins. Le jardin thérapeutique peut être un outil complémentaire et innovant, pour le mieux-être des patients et leur prise en charge pluridisciplinaire.

La finalité
Sauvegarder les acquis L’hospitalisation et la gravité de la pathologie créent un état de dépendance dans la satisfaction des besoins vitaux et dans la relation à autrui. L’objectif, dans ce cadre, sera de faire découvrir à chacun ses potentialités, de les utiliser, de les développer, de les adapter puis de les conserver.

Favoriser l’indépendance et l’autonomie C’est dans les gestes du quotidien, dans les gestes retrouvés, dans la stimulation des sens et la fonction cognitive que se réalise l’accompagnement. Celui-ci se fonde sur la reconnaissance et la valorisation de la personne.

L’accès à la créativité Il s’agit de considérer les facultés émotionnelles, expressives et communicatives des patients. Par le biais des activités créatives , de jardinage, artistiques et culturelles, il s’agit d’amener le patient à communiquer, à verbaliser, à exprimer ses sentiments et ses émotions, à favoriser son épanouissement et son autonomie 4 – La vie sociale Au sein de l’établissement

La description du dispositif
Le jardin thérapeutique a été installé à proximité des bâtiments sur un espace nouvellement aménagé dans le cadre de l’amélioration de l’accessibilité. Il s’agit d’un espace bitumé (bitume à froid) permettant l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Le jardin est entouré de barrières croisillons pour en faire un espace dédié, repérable et intime.) il est structuré en plusieurs parties mais dans un même lieu : Des pergolas avec tables et bancs pour le repos , les rencontres, les jeux , des ateliers Un circuit entre des bacs avec différentes variétés de fleurs et de plantes Une pergola « zen » avec banc, fontaine et bac à sable zen Des agrès pour la kinésithérapie et la rééducation Des jardins sur table pour le potager accessibles aux personnes en fauteuil roulant

Les acteurs
L’animateur socio-éducatif à l’initiative du projet a souhaité avec l’accord de la direction s’associer avec les kinésithérapeutes, l’aide-kinésithérapeute, l’ergothérapeute et l’employée du jardin du service technique de l’établissement. C’est donc une équipe pluridisciplinaire qui s’est concertée sur ce projet.

Les axes prioritaires :

renforcer et préserver l’accès à la santé – y compris à la prévention – pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables (mineures, majeures protégées, en perte d’autonomie, souffrant de troubles psychiques, intellectuellement déficientes…), étrangères, placées sous main de justice… ;

La réalisation

La mise en oeuvre
le projet a demandé une recherche sur les besoins des personnes, une recherche dans la littérature et sur internet. l’équipe s’est investie dans l’élaboration du projet et le choix des éléments. une enquête a été réalisée auprès des patients, des visiteurs pour connaitre leurs avis et leurs besoins. l’avis a été demandé aux représentants des usagers de la CRUQPC et du conseil d’administration. Des patients se sont investis dans la réalisations du jardin.

Le calendrier

Projet initié en :
2013

Projet mis en œuvre en :
2012

Comment et combien ?
Le projet jardin a été financé de différentes façons :

Demande de subventions auprès de fondations
Auto financement par vente de mobilier et de tableaux de peinture réalisés par des patients pendant les ateliers socio éducatifs et des tableaux de donateurs
Financement budget établissement
Le jardin a été monté par les employés du service technique et par l’animateur.
Les plantations ont été réalisées par des patients, l’employé au jardin du service technique et l’animateur.

La communication
Le jardin a fait l’objet de communication en interne auprès des patients des visiteurs et des professionnels tout au long de sa conception. Des articles ont été publiés sur le site internet du centre et sur le vidéo journal télévisé du centre. Il a été inauguré en juin 2014 lors de la porte ouverte de l’établissement des articles ont relaté l’événement dans la presse. Un blog le jardin de Bodio a été créé et relate l’évolution du jardin. lejardindebodio.unblog.fr

Et après

Les résultats
Patients, familles, visiteurs et professionnels ont bien investis cet espace depuis sa création en juin 2014. Des activités de jeux ont eu lieu en juillet et août dans le jardin. Les kinésithérapeutes utilisent les agrès pour la rééducation. Le jardin est devenu un but de promenade, de rencontres et d’échanges, un lieu de repos et de convivialité.

Évaluation et suivi
D’une part le jardin va évoluer naturellement avec le temps et les saisons. Des activités et des ateliers vont se mettre en place. Il est proposé à tous les professionnels de l’investir et de se l’approprier. D’autre part l’intérêt de l’accès aux espaces vert a été valorisé, le centre étant situé sur un parc boisé de 8 hectares la valorisation de ce dernier en continuité du jardin va se mettre en place en 2014 et 2015. L’établissement vient d‘opter sur une gestion différenciée du parc. L’objectif est de mieux gérer les espaces, de protéger l’environnement et de favoriser le développement de la biodiversité ; de la faune et de la flore tout en apportant une réponse économique à l’entretien de ces espaces.

Quelques conseils et témoignages
la mise en place d’un tel projet demande du temps pour bien étudier les besoins des "utilisateurs". la sécurité et l’accessibilité sont des points importants du projet. il est également important de communiquer tout au long de la conception et de sollicité le personnel

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page