Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Île-de-France > Dossier informations et suivi patient "SCA" (Syndrome coronaire aigü)
Île-de-France
16 novembre 2011

Dossier informations et suivi patient "SCA" (Syndrome coronaire aigü)

1. Le porteur du projet

Coordonnées complètes
Centre Hospitalier Sud Francilien
service soins intensifs de cardiologie
59 boulevard Henri Dunand
91100 Corbeil Essonne

Coordonnée ;s complètes et fonction du contact
Mme Chassin de Kergommeaux
cadre de sante soins intensifs de cardiologie
Tél. 01 60 90 37 01
Courriel : stephaniechassindekergommeaux[@]ch-sud-francilien.fr

2. Le contexte

L’origine
Ce projet prend son origine d’un constat de l’equipe soignante et, est favorisé par un partenariat médical : médecin cardiologue/médecin du SAMU.

Le constat est le suivant : comment harmoniser nos pratiques en matière d’information sur le syndrome coronarien aigu, optimiser une prise en charge précoce et adaptée(appel au 15), et prévenir les récidives.

Chaque patient reçoit la même information et découvre pleinement connaissance de sa pathologie et des "bonnes pratiques"pour son traitement, son hygiène de vie et les gestes d’urgence si besoin.

La finalité

Améliorer la compréhension des patients sur leur pathologie grâce aux documents de la mallette, afin de les rendre acteurs de leur prise en charge.

Impacter leurs actions en leur apprenant les gestes à faire en cas de récidive ( douleurs thoraciques) afin d’optimiser "ses chances"par une prise en charge précoce et adaptée. Celle-ci vise à diminuer les séquelles cardiaques,

La présence de cette mallette au domicile avec l’ensemble des éléments médicaux de la personne (électrocardiogramme de référence, compte rendu d’hospitalisation..) permet aux personnels du SAMU des soins rapides, adaptés et majore le gain de chance pour le patient.

Les patients concernés sont ceux souffrant d’un syndrome coronarien aigu valider par une coronarographie mettant en évidence des lésions ischémiques, ce qui représente la majorité de nos entrées.

La description du dispositif
Ce projet consiste à donner aux patients, SCA (dans les 24h qui suivent une coronarographie positive) la mallette "informations et suivi patient".

Cette mallette est donnée par le binôme IDE/AS, elle sert de support pour expliquer et apporter des informations sur la pathologie, son traitement, le devenir et les gestes à faire en cas de récidive. Tout au long de l’hospitalisation, les professionnels de santé expliquent et répondent aux questions du patient. Cette mallette lui est personnel, à sa sortie, on y insère, le compte rendu d’hospitalisation, les dates des prochains rendez-vous, le CD de la coronarographie, un électrocardiogramme de sortie et l’ordonnance médicale type BASIC ( béta bloquant, antiagrégant plaquettaire, statines, inhibiteur de l’enzyme de conversion et contrôle des facteurs de risques) selon les recommandations HAS de bonnes pratiques.

Les acteurs
Les quatre médecins du SAMU travaillant en partenariat avec les cardiologues des soins intensifs sont à l’origine du projet. Le projet a été construit par ces médecins, la cadre de santé et u infirmière de l’unité.

Les axes prioritaires
Ce dossier a été construit dans le respect de la loi HPST titre II (charte de confidentialité, droit à l"information) Il est la propriété du patient, il lui appartient de plein droit. Il a la liberté, le choix de refuser cette démarche.

Avant sa validation, il a été soumis aux représentants des usagers et à la direction qualité de l’établissement.

Il répond aux critères de bonnes pratiques HAS sur la prise en charge des SCA (guide ALD n°13 maladie coronarienne du 22/05/2007).

Les professionnels de santé ont été impliqué directement, dés la rédaction du projet, à la mise en œuvre et à l’évaluation de ce dossier,

3. Le réalisation

La mise en oeuvre
Pas de difficulté notables, Le groupe de travail s’est reuni plusieurs fois afin de définir les objectifs de ce projet.

L’ensemble de l’equipe soignante a été sollicité afin de faire le choix des documents à insérer dans ce dossier.

Avant la diffusion de ce dossier le groupe de travail l’a présenté aux représentant des usagers de l’hôpital et à la direction qualité.

Le calendrier
septembre 2010 : émergence du constat et validation de la nécessité de ce projet

octobre 2010 : constitution du groupe de travail et constitution du dossier

novembre 2010 : dossier soumis a l’équipe qualité de l’hôpital et aux représentants des usagers

décembre 2010 : finalisation du dossier, recherche des partenaires de financement, finalisation des indicateurs de suivi et des outils de traçabilité. janvier 2011 : mise en place au sein de l’unité du dossier "sca" après réunion auprès de l’ensemble de l’équipe sur la mise en œuvre de ce projet

Comment et combien ?
Les brochures explicatives dans le dossier sont celles de la fédération française de cardiologie, l’équipe a rédigé la lettre d’accueil, les ordonnances selon les recommandations de l’HAS dans cette pathologie.

Le dossier est financé par un partenaire extérieur a raison de 1000 dossiers par an,réalisé par un imprimeur de la région, pour un montant de : 5600 euros TTC.

Le financement est pérenne.

La communication
Le dossier "sca" a été présenté à l’équipe soignante, à la direction qualité, aux représentants des usagers, en réunion de cadres supérieurs, en commission de soins infirmiers médico- techniques et rééducation. La direction communication de l’établissement publiera un article dans le flash info (édito mensuel de l’établissement) d’ici fin 2011.

Des contacts sont pris pour une présentation lors de deux congrès de cardiologie en 2012.

4. Et après

Les résultats
La plus-value attendue est l’impact sur la conduite du patient en cas de récidive, visant à limiter les séquelles cardiaques par une prise en charge précoce et adaptée (appel au 15). la plus-value est aussi un renfort de cohésion d’équipe, une harmonisation des pratiques, une amélioration de la prise en charge informative du patient pour le rendre acteur et autonome face à sa pathologie et ses conséquences.

Nous pourrons après un bilan de fonctionnement d’un an envisager de généraliser sa diffusion dans des services autre que les services de cardiologie, exemple la réanimation qui accueillent aussi des patients "SCA et les unités d’hospitalisation de courte durée.

Après les présentations au congrès de cardiologie on peut envisager une diffusion sur d’autres établissement de santé.

On peut transposer ce dossier sur des pathologies chroniques telle le diabète, l’asthme, en le constituant de données spécifiques à chaque pathologie, à leur traitements et conséquences.

Évaluation et suivi
Nous avons deux modes d’évaluation, quantitative et qualitative (impact sur le comportement du patient).

L’évaluation quantitative se chiffre mensuellement avec le nombre de patients SCA/nombre de coronarographie/nombre de check-liste (liste permettant la traçabilité). Cette évaluation est couplée à une traçabilité dans les comptes rendu de sortie afin de suivre les recommandations HAS en matière de prise en charge des patients SCA (guide ALD n°13 maladie coronarienne du 22/05/2007).

Nous avons une évaluation qualitative en cours afin d’évaluer si ce dossier a impacté le comportement des patients sur leur réactions en cas de récidive (enquête téléphonique auprès d’un échantillon de population avant et aprés mise en place de ce projet). Cette double évaluation qualitative et quantitative nous a permis de réajuster notre organisation de remise de dossier et de récupération de check list afin d’être le plus exhaustif possible dans la mise en œuvre de ce dossier

Quelques conseils et témoignages
Les conseils de mise en œuvre d’un projet de service dont le patient est l’acteur sont :

  • Fédérer l’équipe autour de ce dossier
  • Constituer un groupe de travail pluriprofessionnel (médecins, paramédicaux, encadrement)
  • Valoriser ce projet et le faire connaitre à l’institution et aux instances,
  • Impliquer les représentants des usagers
  • Assurer un retour d’information aux équipes sur sur les indicateurs de suivi, les réajustements d mise en œuvre…

Il faut que l’équipe soit convaincu de l’intérêt pour le patient de la mise en place de ce dossier

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page