Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Île-de-France > Consultation des proches à distance d’un décès.
Île-de-France
3 décembre 2012

Consultation des proches à distance d’un décès.

Objectifs
Vérifier la compréhension par les proche, du dossier médical d’un patient décédé ; éviter les sentiments de culpabilité qui auraient pu survenir, faciliter le travail de deuil. Renforcer l’implication l’ensemble de l’équipe sur les relations avec les familles.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Hôpital Privé d’Antony, Service de Réanimation

1, rue Velpeau,

Antony 92160

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

Benhamou Michel

Qualité : Médecin Réanimateur

Téléphone professionnel : 01 46 74 41 02

Courriel : m.benhamou@gsante.fr

Fax : 0146744168

Le contexte

L’origine
Bien souvent, les parents de nos patients, aux moments, cruciaux pour eux, qui entourent le risque vital de l’un de leur proches, perdent la lucidité pour comprendre les situations médicales, souvent au demeurant complexes, qui concernent leur proche.

Quand l’évolution est favorable, les explications ultérieures peuvent rattraper les incompréhensions.

En revanche, quand le patient décède, le choc émotionnel qui accompagne l’évènement peut être, pour les proches, la cause d’une difficulté à écouter, entendre, comprendre les explications données.

La finalité
Remédier à la rupture, le plus souvent rapide et complète entre la famille et l’équipe médicale après un décès.

Répondre à l’éventuelle incompréhension du dossier, pouvant fréquemment être source de souffrance et obstacle à une acceptation du décès. Faciliter ainsi le nécessaire travail de deuil.

La description du dispositif
Mise en place une consultation visant à proposer systématiquement un mois après le décès d’un patient, un entretien aux membres de sa famille, en présence de médecins et de soignants.

Les acteurs
Les médecins réanimateurs du service.

Participation active de l’équipe soignante.

Appui efficace du Comité d’éthique de l’Établissement relayé par les Représentants des Usagers.

Les axes prioritaires :

Faire converger les droits des usagers des structures sanitaires, sociales et médico-sociales notamment au travers de la participation des usagers (CRUQPC, CVS) et des outils adaptés pour l’activité libérale ;

Renforcer l’effectivité des droits des usagers par la mise en place d’outils favorisant le traitement des réclamations et des plaintes comme la prise en compte de ces dernières dans une démarche qualité

Mobiliser les professionnels de santé pour la promotion des droits des usagers

La réalisation

La mise en oeuvre
Temps nécessaire et disponibilité des acteurs.

Comité d’éthique et CRU ont aidé au développement du projet. Les retours extrêmemnt positifs des familles et le bienfait observé a été très mobilisateur et encourageant pour tous.

Le calendrier

Projet initié en :
2010

Projet mis en œuvre en :
2010

Comment et combien ?
Sans financement extérieur, nous avons utilisé les locaux du service (salle de réunion).

Ces consultations étaient naturellement sans rémunération.

La communication
Une première communication sur le bilan de deux ans d’activité dans deux centres (Hôpital Privé d’Antony et Clinique Saint André de Reims)est prévue au prochain congrès de la SRLF (Société de Réanimation de Langue Française).

Présenation en avril 2012 aux experts visiteurs de l’HAS.

Présentation aux experts du SROS Réanimation Ile de France 2012.

Et après

Les résultats
Nos travaux (pièce jointe) rapportent les bénéfices objectivés :

  • amélioration de la compréhension des problèmes médicaux en cause dans plus de la moitié des entretiens.
  • satisfaction quasi unanime des personnes rencontrées.

Un travail similaire en service de maternité de l’établissement est entrepris.

Sur la base de notre travail, le SROS Ile France 2012 a retenu la recommandation du suivi des familles des patients après décès.

Évaluation et suivi
Chaque entretien est tracé sur un formulaire de recueil des données de la consultation, permettant une analyse suivie.

Quelques conseils et témoignages
Facile à mettre en place, le projet est peu couteux et très bénéfique et apprécié tant par les familles que par les soignants qui trouvent là l’occasion de manifester leur dévouement auprès des familles ; cette implication est, ainsi, très valorisante.

Enfin depuis ces trois dernières années et la mise en place de cette démarche, les demandes de dossier avec éventuel contentieux a été réduite quasiment à néant.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page