Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Île-de-France > Comme au restaurant : une commission du goût pour les résidents
Île-de-France
6 décembre 2013

Comme au restaurant : une commission du goût pour les résidents

Objectifs
a Commission du goût est l’occasion pour une douzaine de patients de SLD et de SSR d’évaluer les nouveaux plats mis au marché que le service de restauration propose de mettre au menu du semestre à venir.

Les objectifs sont :

Pour les personnes âgées :

  • de s’assurer que les menus proposés correspondent à leurs attentes (texture, goût…)
  • de les associer à la démarche en leur demandant explicitement leur avis (fiche d’évaluation)
  • de leur offrir un moment festif, de convivialité et de partage avec les personnels (animateurs, soignants), les représentants des familles et des usagers et les bénévoles de l’hôpital.

Pour le personnel :

  • de valoriser les prestations de la cuisine et le rôle des diététiciennes
  • d’associer les animateurs et les soignants dans une démarche d’accompagnement différente
  • de décloisonner les services
  • de faire participer les associations de bénévoles, de représentants des usagers et des familles.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Hôpital Universitaire Charles Foix

7 avenue de la République

Ivry-sur-Seine 94205

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

Nourrain Laurence

Qualité : Chargée de la Relation avec les Usagers et les Associations

Téléphone professionnel : 0149594161

Courriel : laurence.nourrain@cfx.aphp.fr

Fax :

Le contexte

L’origine
Cette commission, déjà mise en place auparavant, a été relancée en 2012 suite à l’expression par les patients, lors d’un Conseil des Aînés et des Proches, de la difficulté qu’ils éprouvaient à manger certains plats proposés (goût, texture, assaisonnement).

La finalité
Initialement réservée aux patients de soins de longue durée, cette commission est également ouverte à quelques patients de soins de suite et de réadaptation. Il s’est en effet avéré difficile de réunir un nombre suffisant de patients des unités de soins de longue durée du fait de leur niveau élevé de dépendance.

Au-delà de la recherche de l’adéquation des menus aux attentes des patients, il s’agit, à travers cette commission, de réinvestir les patients d’un sentiment d’utilité en leur demandant leur avis. Cet évènement est aussi l’occasion pour les personnes âgées de partager un moment convivial avec les soignants, les représentants des usagers et des familles et les bénévoles.

La description du dispositif
Venant principalement des secteurs de soins de longue durée et quelques uns de soins de suite et de réadaptation, une douzaine de résidents est invitée, deux fois par an, à venir goûter, évaluer, noter les nouveaux plats mis au marché prévus dans les menus du semestre, dans un moment de grande convivialité : 3 à 4 entrées, 3 à 4 plats principaux, 3 desserts.

Les personnes âgées constituent le jury. Elles sont accompagnées par les personnels des services cliniques (soignants, animateurs des services), des bénévoles et des représentants des usagers et des familles qui les aident tant pour la dégustation que pour le remplissage des feuilles d’évaluation. Les plats qui sont unanimement décrits par les personnes âgées comme non satisfaisants ne sont plus commandés et ne sont donc plus distribués dans les unités de soins.

Les acteurs
La responsable des relations avec les usagers est à l’initiative du projet.

Ont participé à la réalisation du projet : le cadre paramédical de pôle, trois soignants, deux diététiciennes, les agents de l’UCP, deux animateurs, des bénévoles, des représentants des usagers et des familles, des représentants de la direction et le médecin responsable des unités de soins de longue durée.

Les axes prioritaires :

favoriser la médiation en santé dans les structures sanitaires, médico-sociales et à domicile ;

renforcer la mesure de l’effectivité des droits des usagers par la mise en place d’indicateurs qualité et d’outils favorisant le traitement et l’analyse systématique des réclamations et des plaintes ;

mobiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers ;

renforcer et préserver l’accès à la santé y compris à la prévention pour tous, notamment par une information adaptée aux personnes vulnérables, fragiles (mineurs, majeurs protégés, personnes en perte d’autonomie, personnes souffrant de troubles psychiques, personnes déficientes intellectuelle…), étrangers, personnes placées sous main de justice.

La réalisation

La mise en oeuvre
Une réunion de mise en place de la Commission a été réalisée en janvier 2012. Le groupe de travail était constitué de :

  • Deux représentants du service diététique
  • Un représentant des usagers
  • Un représentant des familles
  • Un représentant de l’Unité Centrale de Production (UCP)
  • Le cadre paramédical de pôle
  • Le responsable des relations avec les usagers (CRU)

Le Chargé des relations avec les usagers et les associations a centralisé les informations et coordonné l’action.

Les Commissions du goût ont eu lieu le 7 juin 2012, le 31 janvier 2013 et le 4 juin 2013.

Les cadres des services et les animateurs « invitent » les patients en capacité de participer et organisent leur transport afin qu’ils arrivent à 11h30 à la salle UCP le jour de la commission. Ils demandent aussi à quelques aides-soignants de venir en tant qu’accompagnateurs. Ils communiquent la liste des participants à la chargée des relations avec les usagers une semaine au plus tard avant le jour de la commission.

Les diététiciennes vérifient l’absence de régime particulier des patients « invités » et proposent les menus avec le responsable de la cuisine.

Les professionnels de l’UCP préparent les plats. Un agent se charge de la décoration de la table dans la salle UCP.

Les patients arrivent à 11h30 en salle UCP.

Les diététiciennes et l’agent de l’UCP chargé de la décoration s’occupent du service.

Les bénévoles, les représentants des usagers et des familles, les animateurs et les soignants accompagnent les personnes âgées (1 par personne) pour recueillir leur avis et les aider à remplir le questionnaire d’évaluation pour chaque plat proposé.

Assistent également à cette commission : le médecin responsable des secteurs des soins de longue durée, la chargée des relations avec les usagers et un représentant de la direction de l’hôpital pour montrer l’implication de l’hôpital tout entier dans cette démarche.

Le repas prend fin vers 13h30-14h.

Les questionnaires sont ensuite analysés afin d’être exploités. Si un plat est unanimement déclaré non satisfaisant par les patients, il est retiré de la liste des commandes.

Le calendrier

Projet initié en :
2012

Projet mis en œuvre en :
2012

Comment et combien ?
Le projet a été entièrement réalisé en interne. Les coûts sont ceux de la préparation des plats et du transport des patients de leur service jusqu’à la salle UCP. Trois aides-soignants, deux animateurs et deux diététiciennes ont aussi été mobilisés sur leur temps de travail.

La communication
La Commission du goût a fait l’objet d’articles dans le Journal des patients et de leur famille de l’hôpital Charles Foix à chaque fois qu’elle s’est réunie. Ces articles rapportent les remarques des patients participants. Ils ont été publiés dans la rubrique « La vie de l’hôpital » et dans la rubrique « Vos droits » (« Le droit de donner votre avis »).

Et après

Les résultats
Les patients qui participent à cette commission expriment leur satisfaction pour trois raisons essentielles :

  • Leur avis leur est demandé. L’institution tient compte de leur avis ce qui les réinvestit d’un sentiment d’utilité. En effet, les produits décrits à l’unanimité comme non satisfaisants ne sont plus commandés.
  • La convivialité du moment. Les patients sont invités dans une salle proche de l’unité de production (donc hors de l’unité de soins où ils sont hospitalisés). La table est dressée avec soin et les plats sont servis dans de petites assiettes. C’est l’occasion pour les patients de sortir de leur lieu de vie et d’avoir le sentiment d’une réelle sortie.
  • La réunion, autour d’un table, des patients, de soignants et de personnes extérieures à l’hôpital. Les soignants, les représentants des usagers et des familles, les bénévoles et les représentants de la direction s’intercalent entre les patients pour les aider mais aussi pour échanger sur leur vie.

Il n’y a aucune difficulté à reproduire une action de ce type. Seule l’installation d’une table joliment décorée participe à la convivialité du moment.

Évaluation et suivi
Un questionnaire d’évaluation est remis à chaque personne âgée qui est invitée, après dégustation des plats proposés, à donner son appréciation sur :

  • la présentation
  • la texture
  • la saveur Un commentaire général lui est également proposé.

Des enseignements très utiles ont pu être recueillis :

  • pour les entrées : les charcuteries, pour des raisons culturelles ou parce qu’elles sont difficiles à couper, ne font pas l’unanimité. Sont préférées les salades avec une réserve sur les sauces d’accompagnement.
  • pour les plats : le poisson ne semble pas faire partie des choix préférés. Les plats traditionnels (comme les sautés de veau, les pommes de terre rissolées) sont les plus appréciés.
  • pour les desserts : tous sont dégustés avec un réel plaisir.

Les patients expriment leur satisfaction lors de cet évènement et certains demandent à faire à nouveau partie de la commission du goût suivante. De plus, les représentants des usagers et représentants des familles qui partagent ces moments font part en CRUQ-PC (Commission des relations avec les usagers et de la Qualité de la Prise en Charge) et en Conseil des Aînés et des Proches, de leur satisfaction quant à l’organisation de ce moment de partage et de convivialité. Ils sont par ailleurs reconnaissants de la présence de représentants des soignants et de la direction qui se mettent à table avec les patients.

Quelques conseils et témoignages
Le fait d’organiser la Commission dans une salle extérieure au service clinique permet d’y convier des patients de plusieurs services, d’où aussi un partage d’expériences nouvelles. De plus, il semble qu’organiser la Commission en dehors du cadre de vie habituel donne un sentiment de « sortie » aux patients. Cela renforce la convivialité mais aussi la solennité de l’évènement.

Quelques remarques des personnes âgées présentes :

  • "Si seulement cela pouvait avoir lieu tous les jours"
  • "J’ai tellement mangé que je ne mangerai sûrement pas ce soir"
  • "Elle (la table) est magnifique ; on a l’impression d’être au restaurant"
  • "C’était très bien, cela nous change de la monotonie de l’hôpital ; en plus on nous demande notre avis"
  • "Un grand merci à toute l’équipe qui a participé à l’organisation de cette commission".
Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page