Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Champagne-Ardenne > Changer Le Regard : programme de sensibilisation en milieu scolaire
Champagne-Ardenne
4 décembre 2014

Changer Le Regard : programme de sensibilisation en milieu scolaire

Objectifs
Faire évoluer le regard posé sur le handicap pose les objectifs opérationnels suivants :

Rencontrer la société civile
Démystifier le handicap en passant par l’information et les échanges
Faire tomber les peurs, les représentations sociales et les préjugés

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

Papillons Blancs Épernay

8 rue Maurice cerveaux BP 94

Épernay Cedex 51203

Type de la structure :
association

Coordonnées du contact

Pitois-Choquet Brigitte

Qualité : Directrice Générale Papillons Blancs Epernay

Téléphone professionnel : 03.26.58.07.07

Courriel : bpitoischoquet@permanencedujard.eu

Fax :

Le contexte

L’origine
Pour une société inclusive, soit un « vivre ensemble ».

L’ambition est de faire en sorte que les personnes soient en mesure de vivre en société et de mener une vie normale avec le niveau d’accompagnement nécessaire.

L’inclusion appelle une action sur l’environnement pour faire évoluer les regards sur le handicap. La situation de handicap n’est pas attribuée seulement à une déficience des personnes. Elle est aussi attribuée aux obstacles que rencontrent les personnes dans la société. L’apprentissage du vivre ensemble commence dès le plus jeune âge.

« Le changement de regard sur le handicap » repose essentiellement sur 3 axes

Un travail sur les représentations sociales que continue à nourrir la société, et cela en dépit des lois

Une prise de conscience des personnes en situation de handicap des images qu’elles affichent, perçoivent et renvoient

La nécessité de se rencontrer, d’informer et d’échanger pour mieux se connaître, se comprendre et ainsi réviser les présupposés.

La finalité
L’action de sensibilisation proposée :

Concevoir, réaliser et diffuser une mallette pédagogique de sensibilisation des jeunes en milieu scolaire sur le changement de regard posé sur le handicap s’appuyant sur la production de 2 supports vidéo.

La mallette est destinée aux directions & professeurs des écoles primaires et secondaires pour un appui à des interventions auprès des scolaires.

Notre cible
Cœur de cible
Les jeunes, dès l’école primaire
Les jeunes en collèges et lycées
Cible secondaire
Les professionnels de l’éducation
Les étudiants en éducation spécialisée

Autres réseaux d’accueil socio-ludo-éducatif de jeunes

Tout individu de la société civile

La description du dispositif
Montage et diffusion avec les Usagers

Le bagage de la mallette est monté avec la collaboration des usagers qui sont partie prenante dans la démarche et la réalisation des vidéos, mais aussi avec ceux qui participent à des colloques ou forums en Région ou à l’Unapei (Union Nationale de nos associations locales).

Ils auront également, dans la diffusion de la mallette, le rôle de formateurs.

Dans notre association, des usagers se sont constitués en groupe auto-représentant pour se mobiliser sur ce projet et être acteurs de changement, sur le terrain, avec l’appui de professionnels.

Les acteurs
Les acteurs de cette action de sensibilisation

Des personnes en situation de handicap de notre association engagées dans des actions d’affirmation du droit des usagers. Notamment des usagers de l’établissement et Service d’Aide par le Travail Les Ateliers de la Vallée, du foyer d’hébergement « résidence de l’horticukture », du SAVS et du Foyer de vie Jacques-Paul Bru d’Épernay.

Des professionnels ressource de notre association spécialisés : dans l’accompagnement à l’affirmation et à la participation des personnes en situation de handicap dans l’ingénierie de formation, soit le montage de support de formation et de sensibilisation dans la communication

Des professionnels de l’image, prestataires extérieurs et partenaires de longue date auprès de notre association. Ces intervenants animent des ateliers vidéo avec des usagers.

Une quinzaine ce collégien de Jean Monnet à Epernay

Ces acteurs sont impliqués ensemble sur tout projet, de la réflexion à la diffusion.

Les axes prioritaires :

Sensibiliser les professionnels de santé au moyen d’actions de formation aux droits des usagers ;

La réalisation

La mise en œuvre
Phase 1 : réalisation de 2 productions vidéo

Un dessin animé intitulé « Samy, l’enfant différent » d’une durée de 18 minutes. Les décors, les personnages en pâte à modeler et les textes sont réalisés par les usagers.

Une fiction « On ne rêve pas, on survit » de 45 minutes, toujours réalisée avec des personnes en situation de handicap, avec le concours de collégiens de l’établissement Jean Monnet d’Épernay.

Phase 2 : Conception d’une valise pédagogique

Contenu de la mallette pédagogique

  • Le guide de la mallette
  • Les 2 courts-métrages en DVD
    • Le dessin animé : Samy, l’enfant différent : découpé en 4 vidéo clips
    • La fiction : On ne rêve pas, on survit

Des fiches pédagogiques pour les enseignants reprenant les thèmes abordés

Des supports d’animation sur les thèmes abordés

Le calendrier

Projet initié en :
2012

Projet mis en œuvre en :
2015

Comment et combien ?
Les compétences et moyens humains

Conseillère technique à la Permanence du Jard

Personne ressource spécialisée dans la participation

Usagers constituant une commission de validation des supports, de la mallette pédagogique et d’évaluation en phase test

Usagers volontaires à la diffusion de la mallette et à la participation de débats

Un comité de pilotage est créé pour accompagner le projet : usagers, professionnels, familles, financeurs (Lion’s Club).

Centre de prestations audio-visuelles pour la réalisation des vidéos et clips du dessin animé et de la fiction

Les partenaires et moyens financiers :

  • Mécénat Lions
  • Don de l’association marnaise Handi’Aise
  • Financement Les Ateliers de la Vallée
  • Fonds CPOM signé entre l’association Papillons Blancs et les Pouvoirs publics
  • Prix décerné par l’Agence Régionale de Santé au titre de la participation des usagers
  • Fonds Agence Régionale de Santé
  • Fonds propres de l’association Papillons Blancs Épernay

La communication
Assurés par nos soins en contact direct, tout en nous appuyant sur les relations déjà établies et des prescripteurs

Élargissement de la diffusion en Marne et Champagne Ardenne

Élargissement des prises de contact et des partenariats avec les Inspections académiques, Rectorat, Collectivités locales et territoriales

Établissement d’un programme de diffusion dans les établissements volontaires

Retour d’expériences avec les acteurs du projet et des actions engagées

Retour pour information aux Lions Clubs et autres partenaires

Diffusion élargie en et hors Champagne Ardenne

Inscription dans le catalogue Osmose (centre de formation de la Permanence du Jard)

Travail de création d’un réseau de prescripteurs 

Événements grand public 

Diffusion via le réseau Lions 

Relations presse

Communication sur internet

En appui : Relations publiques

Présentation du programme et de l’action de sensibilisation dans des milieux ciblés à l’occasion d’événements.

Et après

Les résultats
Le premier indicateur concerne les usagers participants à cette action. Leurs témoignages lors des débats au cinéma le Palace ont montré la disparition de leurs craintes vis-à-vis des collégiens.

Le deuxième indicateur concerne l’estime et la confiance en soi lié à la valorisation qu’apporte la participation à ce projet.

Le troisième indicateur porte sur le succès lors des diffusions. Lors de la première au cinéma le Palace, nous avons dû refuser du monde et organiser une deuxième séance qui a fait salle comble. De nombreuses demandes de diffusions ont émergés depuis et reste à organiser.

Évaluation et suivi
Cette action induit la mise en place d’une évaluation, avec la définition de critères et d’indicateurs dès son montage.

De premiers éléments se dessinent tels que par exemple :

Niveau de diffusion du bagage

  • En termes quantitatifs
    • Nombre de contacts établis et de retours
    • Nombre de diffusions
    • Nombre de personnes ayant participé aux actions de sensibilisation
    • Retombées presse
    • Retours prescripteurs
  • En termes qualitatifs
    • Retour d’une évaluation individuelle
    • Évaluation des retours d’expériences

Niveau d’inclusion de personnes en situation de handicap

  • Accueil de jeunes en situation de handicap
    • Analyse avec les établissements des accueils réalisés avant/après sur une certaine période

La réflexion sur cette partie est à conduire tout au long de la démarche.

Quelques conseils et témoignages
Xavier Brice, ESAT Mardeuil : Ce n’est pas facile de faire un film. On a travaillé beaucoup. Je n’avais jamais fait un tournage, un film. J’avais peur des collégiens mais c’est des copains maintenant.

Témoignage Yasmina, collégienne au moment du tournage

Le projet vidéo « On ne rêve pas on survit » a vraiment été une expérience magique pour moi. J’ai beaucoup apprécié l’idée du changement de regard envers les personnes handicapées, de pouvoir travailler avec elles, et l’idée de participer en tant qu’actrice dans un court-métrage ;

C’était un vrai échange, une vraie rencontre avec des personnes qui n’ont pas du tout le même vécu que nous, les collégiens. Nous avons appris à nous connaitre, à partager, nos sentiments, nos goûts, nos idées et à surmonter nos différences.

Je suis très heureuse de m’être inscrite sur ce projet, et d’avoir pu rencontrer tous ces gens : Si c’était à refaire, je le referais.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page