Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Rhône-Alpes > Actions de médiation de santé à la clinique Mutualiste de Lyon
Rhône-Alpes
26 octobre 2011

Actions de médiation de santé à la clinique Mutualiste de Lyon

1. Le porteur du projet

Coordonnées complètes
Clinique Mutualiste de Lyon 107 rue de Trarieux 69424 LYON Cedex 03 Etablissement de santé privé d’Intérêt Collectif-ESPIC- Médecine-Chirurgie-Obstétrique – MCO- Sans dépassement d’honoraires

La Clinique Mutualiste de Lyon est composée de 2 sites :

La Clinique Eugène ANDRE

  • 6 services d’hospitalisation
  • Un plateau technique polyvalent

La Clinique de l’Union

  • Un secteur gyneco-obstétrical
  • Un secteur pédiatrique : du nouveau né à l’adolescent (0-16 ans)
  • Une structure pluridisciplinaire spécialisée dans la prise en charge des adolescents
  • Un plateau technique

La Clinique Mutualiste de Lyon en quelques chiffres

Activité

  • 184 lits
  • 6 salles d’opération
  • plus de 80 000 consultations
  • plus de 14 000 hospitalisations
  • plus de 6000 interventions
  • plus de 1200 naissances

Personnel

  • Clinique Eugène André :
    o Plus de 300 salariés
    o Dont 60 médecins
  • Clinique de l’Union
    o Plus de 90 salariés
    o Dont 15 médecins

Coordonnées complètes et fonction du contact
SAVATTEZ Charline - Responsable Qualité
Tél. 04 72 68 41 07
Courriel : c.savattez[@]clinique-mutualiste-lyon.com

2. Le contexte

L’origine
La Clinique Mutualiste de Lyon est un établissement de proximité, implantée sur deux sites : La clinique Eugène André à Lyon 3ème et la clinique de l’Union à Vaux en Velin.

L’établissement offre un large choix de spécialités médicales et chirurgicales, en consultations, en explorations fonctionnelles et en hospitalisation. La politique de soins de l’établissement s’appuie sur les valeurs humanistes de la Mutualité Française que sont le respect, la solidarité, l’accessibilité aux soins, la sécurité et la responsabilisation du patient.

En 1994, afin de favoriser l’accès aux soins de proximité des populations "fragiles", la Mutualité Française du Rhône construit un établissement de santé appelé Clinique de L’union, sur la Commune de Vaulx-en-Velin, dédié à la prise en charge de la mère et de l’enfant. En 2006, l’établissement participe à la réalisation d’un diagnostic de santé, à l’initiative de la commune de Vaulx-en-Velin et à la charge de l’Observatoire Régional de Santé (ORS), ciblé sur cinq populations dont les femmes, les enfants de plus de 6 ans et les adolescents. Le rapport issu de cette étude décrit 4 axes prioritaires répondant de façon ciblée aux besoins de la population et des usagers de la Clinique Mutualiste de Lyon.

La finalité
Effectivité de l’usage des droits en matière de santé, chez les populations en situation de précarité.

La finalité de ce projet est de mettre en œuvre les mesures visant notamment à l’effectivité de l’usage des droits en matière de santé, à une meilleure prévention des maladies et des risques évitables chez les populations en situation de précarité par une sensibilisation et une information adaptée, de répondre aux actions prioritaires préconisées dans le rapport de l’ORS et décrites ci-après.

La description du dispositif
La Clinique Mutualiste de l’Union est implantée à Vaulx-en-Velin, commune défavorisée de l’est lyonnais, à forte densité de population précaire et en difficultés(*). L’établissement a organisé un dispositif d’accès aux droits, aux soins et à la prévention pour ses usagers. Une permanence hebdomadaire est organisée par une médiatrice santé dont les missions se situent en amont ou en aval de celles des travailleurs sociaux classiques. En partenariat étroit avec les soignants de la Clinique, cette permanence intervient, auprès des professionnels de santé extérieurs à l’établissement, des institutions comme l’assurance maladie, le Conseil Général (PMI, MDPH, MDR..), les CCAS, la CAF, les associations et les Mutuelles.

Salariée du service de Prévention et de Promotion de la Santé de la Mutualité Française du Rhône (MFR) la médiatrice santé est mise à disposition, dans le cadre d’une convention.

Cette permanence vient renforcer les initiatives menées par le Réseau de Santé Mutualiste (RESAMUT) autour des questions de « santé/précarité » en lien avec le service de Prévention et de Promotion de la Santé de la Mutualité Française du Rhône (MFR).

(*)Rapport de l’ORS Rhône Alpes (« Diagnostic de santé Ville de Vaulx-en-Velin » - Février 2006)

Les acteurs
Les acteurs à l’initiative de ce projet sont les professionnels de la Clinique de l’Union et le Service de Prévention et de Promotion de la Santé de la Mutualité Française du Rhône. D’autres partenaires ont rejoint ce projet : l’équipe Mobile de Liaison en Addictologie du Groupe Hospitalier Mutualiste des Portes du Sud, le réseau de santé Vaudais, le service de Protection Maternelle et Infantile….

Les axes prioritaires
Les 4 axes prioritaires du projet sont issus du Rapport de l’ORS Rhône Alpes (« Diagnostic de santé Ville de Vaulx-en-Velin » - Février 2006) :

  • faciliter concrètement l’accès financier aux soins pour les plus modestes
  • favoriser la mise en place de certaines ressources de santé (attention à l’accessibilité financière : tiers payant, acceptation de la CMU)
  • renforcer la sensibilisation au "soin de soi" et à certains comportements de prévention qui concernent les conduites à risque
  • améliorer la prise en charge des pathologies fortement prévalentes notamment diabète, surpoids, pathologies allergiques

Ces axes sont confortés par l’ARS Rhône Alpes qui prévoit notamment dans son Plan Stratégique Régional de Santé (PSRS) 2011-1015, des orientations relatives à la périnatalité et petite enfance, ainsi qu’aux maladies chronique.

3. Le réalisation

La mise en oeuvre
La mise en oeuvre du projet et la description du dispositif ont été formalisés dans une convention de collaboration entre le Service de Prévention et de Promotion de la santé de la Mutualité Française du Rhône et la Clinique Mutualiste de Lyon

Le dispositif se concrétise par des actions collectives de sensibilisation, d’information, de prévention et de promotion de la santé, qui se déroulent dans le hall d’entrée de la Clinique de l’Union, et par des permanences hebdomadaires d’accompagnement vers l’accès aux droits et aux soins, tenues par une médiatrice de santé. Cette dernière reçoit les usagers en difficulté dans leurs démarches de santé et les accompagne si besoin pour les démarches (déplacements, constitution de dossiers, signalements…).

Le calendrier
La mise en œuvre du projet a été actée le 1er octobre 2010, après 3 mois de phase projet (élaboration, formalisation, rencontre des différents intervenants, professionnels, institutions…). Elle a débuté mi novembre 2010 et sera reconduite en 2011.

Comment et combien ?
Ce projet a pu se mettre en place grâce à des co-financements mutualistes et publics :

  • Prise en charge par la clinique :
    o du salaire de la médiatrice santé à hauteur de 13000 € annuels, auxquels s’ajoutent les frais de déplacement.
    o Mise à disposition d’un bureau permettant l’accueil des usagers dans le respect de la confidentialité, accès à l’informatique, photocopie, poste téléphonique dans le cadre des démarches effectuées pour les usagers.
    o concernant les actions collectives d’information, des collations sont offertes aux participants
  • Autres aides : Mise à disposition des supports pédagogiques ciblés : ADES du Rhône ; Association des diabétiques du Lyonnais, etc. …

La communication
La communication interne : information de la Commission Médicale d’Etablissement, note d’information à l’intention des professionnels de la Clinique Mutualiste de Lyon (accueil, administratif, facturation, soignants, assistante sociale, psychologue…), information des patients et des visiteurs (affichage)

La communication externe : parution d’un article dans le journal « Le progrès », plaquette d’information ciblée, information des partenaires extérieurs (ex. :

réseau Vaudais de Santé), participation au forum sur l’accès aux droits et aux soins, participation au comité de pilotage de l’Atelier Santé Ville.

4. Et après

Les resultats
Le bilan de l’activité de mi novembre à fin décembre 2010 a mis en exergue la pertinence de ce dispositif. La médiatrice santé a rapidement été sollicitée pendant ses permanences : 14 personnes ont été accompagnées dans leurs démarches (ex. : constitution de dossier de demande de CMU, affiliation à la sécurité sociale, demande de prise en charge auprès de mutuelles, recherche de vêtements pour un bébé, etc. …). Les ateliers « Rencontres Santé » réalisés (ex. : prévention solaire, santé bucco-dentaire) ont connus un vif succès.

Le dispositif est reconduit en 2011. Neuf nouvelles « Rencontres Santé » sont prévues et organisées avec nos partenaires.

Evaluation et suivi
Le dispositif inclut une évaluation annuelle de l’activité avec pour indicateurs : nombre de permanences assurées, nombre et profil des bénéficiaires, typologie des situations traitées avec les usagers, diversité des partenariats mis en œuvre, solutions apportées aux usagers, nombre et type d’actions collectives misent en place, nombre et profil des participants à ces actions, difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de ces initiatives.

Quelques conseils et témoignages
Ce projet a été facilité parce que les différents acteurs sont tous issus de la Mutulité Française du Rhone et qu’ils ont une volonté commune de répondre aux besoins de proximité des patients.

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page