Cliquez-ici pour retourner sur Ministère des Affaires sociales et de la Santé - www.sante.gouv.fr

Recherche
Espace usagers du système de santé > En région > Bourgogne > Accessibilité et qualité de l’offre publique de soins
Bourgogne
3 décembre 2015

Accessibilité et qualité de l’offre publique de soins

Objectifs
Informer les familles sur la proposition de nouvelle organisation territoriale de l’offre de santé publique et leur permettre d’en appréhender les enjeux

Faire émerger les souhaits et les interrogations des habitants concernant l’offre de soins et des services périphériques, dans le cadre de cette réorganisation.

Permettre une réflexion des acteurs en périphérie afin d’assurer la continuité du parcours de soin et proposer des éléments de réflexion aux instances du département.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

UDAF DE SAONE-ET-LOIRE

35 TER RUE DE L’HERITAN
CS 90810

Macon CEDEX 71010

Type de la structure :
association

Coordonnées du contact

Potiquet Émilie

Qualité : Chargée de mission

Téléphone professionnel : 03.85.32.88.03

Courriel : emilie.potiquet@udaf71.fr

Fax :

Le contexte

L’origine
Lorsqu’il a été question d’un projet de communauté hospitalière/groupement hospitalier de territoire sur le nord du département de la Saône-et-Loire, l’UDAF a souhaité travailler sur ce sujet. Du fait de sa mission de représentation des familles, l’UDAF s’attache à la prise en compte des problématiques départementales. L’offre de soins étant un élément essentiel et fondamental de la vie des familles, elle était complètement légitimée pour traiter la question. Dans la continuité du travail engagé en 2013 sur la télémédecine avec un débat qui a réuni 120 participants, elle a donc engagé une réflexion et un débat public sur ce projet. Elle s’est appuyée pour cela sur ses 70 associations et 6700 familles adhérentes et 3300 familles suivies dans le cadre de ses services pour les représenter et faire remonter leurs besoins, sur sa Commission Santé créée en 2008, ses représentants dans les CRUQPC et les conseils de surveillance des hôpitaux du département et son réseau de partenaires.

La finalité
La finalité était de faire participer les familles de Saône-et-Loire et les usagers au débat public sur la réorganisation de l’offre de soins sur le nord du département. Cette démarche s’est inscrite en parallèle de la constitution de la CHT mais où les acteurs hospitaliers n’avaient pas achevé l’élaboration de leur projet médical commun, lequel devait donc tenir compte de l’expression des attentes des usagers, dans la perspective de contribuer à la structuration d’une organisation sanitaire de qualité.

Les usagers ont donc été invités à ce forum et les associations intervenant dans le domaine de la santé étaient conviées à solliciter leurs bénévoles ou toute personne intéressée à participer à des réunions préalables dont le but est d’apporter réflexion et suggestion pour aider à définir le contenu du forum.

La description du dispositif
Mise en place d’un Comité de Pilotage partenarial

Organisation d’une consultation pour alimenter le débat (diffusion d’un questionnaire par le réseau associatif et enquête réalisée par les étudiants de l’IUT de Chalon-sur-Saône

Organisation de réunions avec les associations familiales dans le but de mobiliser les participants et préparer le programme

Tenue du forum (en fonction de l’avancée du projet de CHT/GHT)

Les acteurs
La commission santé de l’UDAF et les associations familiales sont à l’origine du projet. L’ARS, la CRSA et la CPAM ont participé au Comité de Pilotage du projet et les représentants des usagers ont été impliqués grâce à la présence d’un membre du CISS dans le Comité de Pilotage.

Les axes prioritaires :

accompagner les évolutions du système de santé dans le respect des droits des usagers (e-santé, télémédecine, maisons et centres de santé, soins de santé transfrontaliers…).

La réalisation

La mise en oeuvre
Multiplicité des acteurs : force et faiblesse

La démarche de recueil en amont des observations des habitants et des associations a demandé un laps de temps plus important que celui prévu initialement en termes d’organisation matérielle et de mobilisation

L’implication des usagers et partenaires s’est faite au travers d’un questionnaire, d’une enquête et de trois réunions réparties sur le territoire

Le calendrier

Projet initié en :
2014

Projet mis en œuvre en :
2015

Comment et combien ?
Le budget total était de 28500 euros avec une subvention de 15000 euros de la CRSA qui a permis notamment de recourir à la prestation d’un cabinet extérieur.

L’UDAF a mobilisé 5 bénévoles et 3 salariés tout au long du projet. Un partenariat avec l’hôpital de Chalon et l’ARS a été également mis en place, notamment en termes de communication sur le forum.

La communication
Communication institutionnelle : réalisation de plaquettes et d’affiches pour les réunions préalables avec les associations familiales et pour le forum, site internet, lettre électronique UNAF, lettre interne aux salariés UDAF

Communication presse : rédaction d’un communiqué de presse avec l’ARS et diffusion presse locale et régionale

Et après

Les résultats
Il y a eu une bonne mobilisation du public, des associations et des partenaires. 160 participants au forum et une centaine de personnes pour les réunions des associations familiales. De nombreuses propositions ont été recueillies autant au niveau qualitatif que quantitatif qui ont permis de sensibiliser les acteurs de la CHT sur les questionnements des usagers

Une transposition de la démarche est possible à d’autres projets de GHT et plus généralement sur tout ce qui est relatif à l’expression des usagers et à la démocratie sanitaire. Les résultats nous ont permis de dégager des pistes de perspectives.

Évaluation et suivi
Un comité partenarial avec bilan quantitatif et qualitatif

Indicateurs : résultats du questionnaire de satisfaction, actes

Quelques conseils et témoignages
La méthode est fondamentale et conditionne la qualité des propositions. A cette fin, la méthode d’animation retenue dite de forme « cabaret » a permis l’expression de tous et sans monopole de la parole. Nos réunions ont donc été conçues et organisées comme des réunions de production d’idées ou d’élaboration d’avis ou de questions afin que les participants contribuent à déterminer les conditions de sa mise en œuvre. Notre expérience nous a montré que lorsqu’on demande un avis à une population non informée et non professionnelle, avec de la préparation et une méthode adaptée, les personnes sont en mesure de donner un avis et de faire remonter des propositions pertinentes pouvant être pris en compte par les pouvoirs publics. Le public, venu nombreux aux quatre réunions, s’est dit globalement satisfait. Ainsi 70% des participants au forum ont le sentiment d’avoir appris de nouvelles choses et 50% seraient intéressés pour participer à des démarches de concertation similaires à l’avenir.

Pièces jointes

En région

Découvrez les adresses utiles pour faire valoir vos droits, les projets innovants et les actions culturelles.
Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d’Azur Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Rhône-Alpes
Recherche
Haut de page